Messy [Vidéo] : Avions miniatures radiocommandés : les machines volantes ont offert un vrai spectacle

Messy ► [Vidéo] Avions miniatures radiocommandés : les machines volantes ont offert un vrai spectacle

L’Aéromodel Club de Villeparisis (ACV) a réuni les passionnés d’avions miniatures à Messy, dimanche 14 mai. Un des participants a fait voler la Patrouille de France avec ses jets de fumigènes bleus, blancs et rouges.

Le spectacle s’est déroulé sur le terrain d’évolution de sept hectares dédié aux modèles réduits,  au bord de la D139, parallèle à la N3.

Les habitants de Messy ont vu évoluer des machines volantes en réduction durant tout le week-end. Le clou du spectacle : la Patrouille de France avec ses huit avions de chasse en déploiement qui lançaient des jets de fumigène tricolore. Olivier Avias était au commande de la Patrouille en modèle réduit. Venu de Plaisir (Yvelines), il fait partie de l’association Mach 2.2. Il explique : « J’ai acheté la Patrouille de France à son modéliste de Vichy. J’ai ajouté des fumigènes avec des rubans tricolores et réalisé un montage son avec le commentaire officiel. Le modèle que je détiens est unique au monde. »

Des rencontres entre experts

Les membres de l’ACV s’étaient retrouvés en avril pour remodeler la piste de décollage. Ils peuvent désormais profiter d’un terrain adapté pour faire voler les modèles de haute technologie. Eric Collin, président de l’association Mach 2.2 depuis vingt ans, explique : « La rencontre organisée par l’ACV invite tous les jetistes et les propriétaires d’aéromodèles radiocommandés à pratiquer avec le concours de mon association. Nous proposons trois rencontres par mois, et cette année, nous avons déjà prévu vingt-cinq dates un peu partout en France. » L’association compte deux cent vingt membres et aujourd’hui une liste de quatre cents pilotes de jets radiocommandés est répertoriée.

Modèles réduits pour grands passionnés

Eddy Postaux, de Chèvres (Belgique), raconte : « Mon modèle est un Sukhoï 57. Je l’ai réalisé à partir d’une petite maquette plastique et d’un plan trois vues très basique. J’ai créé la forme de l’avion et je l’ai travaillée au centimètres près. Il mesure 2,70 mètres de long. C’est une copie du tout dernier chasseur russe, mais à cause de la guerre en Ukraine, il n’est plus tout à fait russe car j’ai modifié les étoiles sur le fuselage. »

Michel Moysan, du club de Saclay (Essonne), maîtrise complètement son jet de sport. Il explique : « Le modèle que vous voyez évoluer est un Rebel, un jet allemand de modèle sport qui est adapté pour faire toutes les figures de voltige qu’on veut. Il peut voler à près de 300 km/h et il obéit bien quand on veut le faire évoluer lentement. »

L’association ACV accueille ses adhérents plusieurs fois par mois pour pratiquer l’avion, le planeur, l’hélicoptère et le drone sauf en FPV (First person view), à savoir les vols en réalité virtuelle.