© Magjournal

Bussy-Saint-Georges ► Nak Khala-Bernard Jacques est le nouveau président de l’association de l’esplanade des Religions et des cultures

© Magjournal

Nak Khala-Bernard Jacques est le nouveau président de l’association de l’esplanade des Religions et des cultures, à Bussy-Saint-Georges. Magjournal l’a rencontré, vendredi 18 février.

Les statuts de l’association de l’esplanade des Religions et des cultures prévoient une présidence tournante annuelle : chaque communauté l’assure dans l’ordre de son arrivée rue de Madame de Montespan. Le tour est venu pour la pagode Lao Wat Vélouvanaram d’assurer la fonction. Elle succède à la communauté musulmane, représentée par Farid Chaoui. Le vénérable de la pagode a désigné Bernard Jacques pour le représenter. Agé de 52 ans, Bernard Jacques est technicien en fibre optique. Impliqué dans la vie de la communauté laotienne, il est membre du comité de soutien laïque de la pagode qui gère la partie administrative et la trésorerie, et travaille sur le réseau informatique de la pagode pour la sauvegarde du patrimoine culturel par la transmission par podcast. Il fait un compte-rendu au vénérable après chaque réunion.

Bernard Jacques annonce : « C’est une présidence de continuité de travail, un travail en commun en permanence. La présidence est symbolique, toutes les communautés donnent leur énergie pour promouvoir le vivre et le faire ensemble. En assemblée générale, nous avons décidé de favoriser des initiatives participatives. »

L’association poursuivra ses actions, comme la journée du patrimoine, la brocante de l’esplanade (qui aura lieu en même temps que celle du centre-ville). Elle espère aussi développer un partenariat avec le lycée Martin-Luther-King, pour que les élèves buxangeorgiens bénéficient de la connaissance interculturelle de l’esplanade. « On a eu plusieurs visites d’écoles catholiques et musulmanes, mais pas d’écoles laïques. On présente un questionnaire sur chaque religion pour les visites. On a tout sur place, ce serait bête de ne pas en profiter. Et cela permet de faire cesser des préjugés », relève Bernard Jacques.

Bernard Jacques souhaite que l’esplanade développe un partenariat avec l’association Kool Yom qui réunit des jeunes juifs et musulmans, ce qui correspond parfaitement à la philosophie des communautés buxangeorgiennes. La jeunesse est un axe de travail important pour cette année de sortie de covid. L’idée est de les faire ressortir, peut-être même en proposant des animations à l’occasion de Bussy Plage. Un deuxième axe est la découverte culturelle de l’autre par les échanges culinaires et le travail manuel et artisanal.

Le président de l’esplanade prend des positions claires par rapport à l’actualité. Un message a été diffusé le 28 février : « Nous sommes profondément touchés par ce qui se passe en Ukraine. Nous voulons exprimer notre solidarité et notre compassion avec ceux qui sont attaqués, qui souffrent et vivent aujourd’hui dans la peur et l’anxiété. C’est l’équilibre de la paix entre les peuples du continent européen qui fait face à une sévère menace.… Nous appelons les gouvernements à accueillir les réfugiés fuyant leur patrie, l’Ukraine, à cause de la guerre. C’est notre vocation, notre responsabilité et notre devoir de les accueillir et de les protéger comme des frères et sœurs… Nous allons transmettre dans chacune de nos communautés, lors du premier weekend de mars, ce message d’entente et de paix, et dans chacun de nos lieux de culte nous prierons pour la paix en Ukraine. »

Enfin, l’esplanade poursuivra ses démarches pour être reconnue par l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) et être classée comme patrimoine religieux qui promeut le dialogue interculturel et interreligieux.

Sun-Lay Tan

Rédacteur en chef

Voir tous les articles de Sun-Lay Tan →