Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Don de sang : la Ville postule pour devenir "commune donneur"

Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] Don de sang : la Ville postule pour devenir "commune donneur" © Magjournal

La commune de Saint-Thibault-des-Vignes, l'association pour le don de sang bénévole de la région de Lagny, et l'Établissement français du sang (EFS), se sont retrouvés au gymnase des Sablons, jeudi 24 février, pour un après-midi de collecte de sang. La Ville a postulé pour obtenir le label national "commune donneur".

L'organisation était bien rôdée au gymnase théobaldien pour le don de sang. L’accueil était réalisé par l’association des donneurs de sang, avec Guy et Yves, tous deux retraités, qui donnaient le questionnaire à remplir, une bouteille d’eau et une « poire » tout en faisant une discussion préparatoire avec les nouveaux donneurs. Puis, une prise en main était faite par l’EFS : secrétariat pour inscription, entretien avec un médecin, prélèvement avec les infirmières comme Léa, et enfin collation avec une surveillance post-don.

Frédéric Pignard, le directeur du service des sports, a veillé à ce qu’il n’y ait pas de grain de sable dans le système. La Ville a d’ailleurs déposé un dossier pour obtenir le label national « Commune donneur » et ses trois cœurs : un cœur représentant l’organisation de la collecte avec des programmations de dates en juin et en août ; le deuxième, la communication avec des flyers diffusés à toutes les associations, une banderole placée en entrée de commune, une communication sur tous les réseaux sociaux de Saint-Thibault ; le troisième cœur pour la participation financière de la commune avec la mise à disposition du personnel municipal et des locaux, le partenariat avec l’Intermarché qui fournit des denrées pour la collation.

Le directeur explique : « On remplit les cases. On espère une réponse pour la fin de l’été, après les collectes. » Lui-même est donneur depuis deux ans. Il est fier de voir que son staff est venu sur le don, comme Maria, la première à remplir une poche de sang. Il faut dire que le maire, Sinclair Vouriot, a favorisé leur présence en autorisant cette action sur le temps de travail. Le maire indique : « Pour donner suite à des demandes répétées de l’Établissement français du sang, Frédéric Pignard a pris en main le dossier en mettant à disposition notre gymnase communal. C’est le troisième don du sang organisé sur notre commune qui a mis en œuvre toute la communication nécessaire à l’appel aux volontaires. »

Le médecin coordinateur de l’EFS, le docteur Gattout, est venu pour la première fois à Saint-Thibault. Il insiste sur l’importance du don et la problématique de pénurie de sang : « Il y a un seuil sous lequel on est passé il y a un ou deux mois. Cela nous perturbe parce que ce n’est pas localisé qu’en Ile-de-France, cela concerne toutes les régions. Et quand il y a un besoin de sang, plasma, plaquette dans les îles, comme en Martinique, c’est à nous de les fournir. On a un problème de personnel avec des arrêts, des absences, qui affecte le nombre de collectes. Les donneurs attendent parfois trois quarts d’heure ou une heure.»

Pour motiver les donneurs, il souligne : « Une poche adulte peut aider un enfant, un bébé, pendant un mois à l’hôpital. De plus, on sépare plasma, globules rouges et plaquettes. Et bien sûr, on a toujours besoin de sang en maternité, hémato, aux urgences. Si tout le monde donnait une poche par an, ce serait largement suffisant. La plupart des jeunes ont peur. On est plus mobilisé quand son entourage est touché et qu’on voit des malades à l’hôpital. On réalise alors que notre poche peut réellement sauver un malade. »   

Soixante-dix donneurs, dont treize nouveaux, sont venus pour l’opération théobaldienne. Parmi eux, Noé, 26 ans, a accompagné un ami, Baptiste, qui a lui-même l’habitude de donner, suivant ainsi l’exemple de son père. Noé avait un peu d’appréhension, mais la force de persuasion de Baptiste l’a convaincu. La motivation des donneurs est toujours la même : « Nous pouvons en avoir besoin un jour. Cela n’arrive pas qu’aux autres ».

Dernière modification le mardi, 29/03/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top