Chelles ► Le maire veut des stations Autolib

Les stations Autolib vont être installées à Chelles. La convention d'appui financier avec l'Etat a été approuvée par le conseil municipal du 7 juillet.

Le maire, Brice Rabaste, a réaffirmé son souhait de faire installer des stations Autolib sur le territoire de la communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne. Les "Bluecars", les voitures électriques du service Autolib, pourront prochainement être garées et rechargées dans la communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne.

La signature d'une convention entre la ville de Chelles et  le ministère de l'Ecologie, qui a pour objet de soutenir financièrement le projet, vient d'être autorisée par le conseil municipal. Le montant du versement de l'appui du Fonds de financement de la transition énergétique (FFTE) est fixé à 500 000 euros dans la limite d'un plafond de 80% de chaque dépense éligible et pourra être augmenté jusqu'à un maximum de 2 000 000 d'euros sur la base de nouvelles actions ou pour inclure de nouveaux bénéficiaires.

Fin de la ségrégation territoriale
Le déploiement d'Autolib à Chelles et, plus largement à la communauté d'agglomération, est selon le maire "un vrai sens" car "il assure une continuité territoriale". En effet, les petites voitures grises s'arrêtent déjà à Montfermeil et à Neuilly-Plaisance, les villes de Seine-Saint-Denis limitrophes.

L'élu dénonce une forme de "ségrégation pour la Seine-et-Marne" par rapport aux départements situés à l'ouest de la région parisienne où Autolib est disponible jusqu'aux Yvelines. Il souligne : "Pourtant, notre territoire a pourtant du potentiel avec des pôles universitaires, du patrimoine culturel, un site pour les épreuves des prochains jeux olympiques [ndlr : la base de loisirs de Vaires-Torcy] qui pourraient être organisés en 2024, et des gares du Grand-Paris". 

Le partenariat s'inscrit dans le cadre de la loi sur la transition énergétique et du programme des "territoires à énergie positive pour la croissance verte" dont le but vise à territorialiser les actions pour atténuer les effets du changement climatique.

Basé sur le principe d'autopartage, Autolib’ est le premier service de location courte durée de voitures 100% électriques, en libre-service, sans retour obligé au point de départ. 64 communes d'Ile-de-France sont pour l'instant concernées.

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top