Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Fête des enfants : maquillage, ateliers, danses, chants ont attiré la foule 

Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Fête des enfants : maquillage, ateliers, danses, chants ont attiré la foule © Magjournal 77

La fête des enfants, qui a eu lieu pour la première fois à Bussy-Saint-Georges, a attiré un public nombreux, dimanche 20 novembre, au gymnase Herzog. 

La Ville a dédié une journée uniquement à ses jeunes, à l’occasion de la journée internationale des droit des enfants. Dimanche, ils ont eu droit de se livrer à toutes les activités qu’ils souhaitaient. Les allées du gymnase étaient  remplies d’une foule qui découvrait, souvent avec surprise, stand après stand, l’originalité des attractions pour tous les âges : K-pop, atelier couture, maquillage, pêche aux canard...

Les rires, la musique et les cris des enfants résonnaient bien au-delà du gymnase. Il s’agissait dans un premier temps de commémorer l’anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) mais aussi de fêter le nouveau titre de ʺVille amie des enfantsʺ que L’Unicef (Fonds des Nations Unies pour l'enfance) a décerné à la ville.

Yann Dubosc, le maire de Bussy-Saint-Georges, a pris l’exacte mesure de l’événement : « C’est la première fois que Bussy propose cette manifestation. Toute la journée, les enfants vont pouvoir profiter d’animations, de spectacles, de chants et de théâtre, de démonstrations, d’ateliers, et de jeux culturels et sportifs. Tout est gratuit. Le but est que toutes les familles passent un bon moment. » 

Le maire a évoqué la toute récente attribution du diplôme décerné à la ville : « Nous avons posé notre candidature comme Ville amie des enfants auprès de l’Unicef et elle a été retenue. Nous en sommes très fiers. Nous avons un stand de l’Unicef aujourd’hui et cela ajoute à la conformité de notre partenariat. » Sur la concurrence entre la manifestation et la fête de Noël, le maire a fait sans hésiter la part des choses : « Au contraire, cette journée est une petite préparation pour Noël, comme une répétition. Les enfants peuvent se réunir, découvrir des jeux et des activités. Disons qu’à Bussy, on prépare Noël avec un peu d’avance. » 

Odile Grenet, responsable départementale pour l’Unicef, explique : « Le titre court pour six ans, la durée d’une mandature. Il a pour but de mettre en exergue la politique pour la jeunesse que mène la ville. Notre but est d’accompagner les élus. C’est une forme de récompense qui montre que la ville est engagée pour les droits de l’enfant. Notre présence aujourd’hui est aussi associée à l’anniversaire de la CIDE, ratifiée le 20 novembre 1989. La défense des droits de l’enfant est un combat perpétuel. Il y a dans le monde trop d’enfants soldats, trop d’enfants violentés, trop d’enfants non scolarisés. Nous devons rester vigilants et agir. » 

Outre une succession ininterrompue de représentations sur la scène installée par les services techniques, une place non négligeable était accordée à l'amitié au travers de stands internationaux. 

Dernière modification le mardi, 22/11/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top