Etrépilly ► [Vidéo] Noémie est le nouveau porte-drapeau de la commune

Etrépilly ► [Vidéo] Noémie est le nouveau porte-drapeau de la commune© Magjournal 77

Noémie, le nouveau porte-drapeau d’Etrepilly, a participé à sa première cérémonie lors de la commémoration de l’armistice de la Première Guerre mondiale, vendredi 11 novembre. 

Noémie a été officiellement intronisée en tant que porte-drapeau de sa commune. Elle déclare : « J’ai décidé d’être porte-drapeau parce que j’ai assisté à plusieurs cérémonies et j'y ai vu des enfants porter des drapeaux. Cela m’a donné envie d’être un. Mon rêve, c’est de devenir astronaute, cela n’a aucun rapport, mais j’aime bien porter le drapeau pour ma commune. »

Le maire de la commune, Bernadette Beauvais, a encouragé la jeune habitante qui était à ses côtés durant toute la crémonie. Elle a rappelé l’importance de transmettre l’histoire d’un territoire profondément marqué par la guerre de 1914-18. Elle déclare : « En 1914, les régiments de zouaves ont contenu les lignes allemandes dont les batteries d'artillerie étaient installées sur le promontoire du village de Trocy. Les soldats menaient des combats au corps à corps. Les zouaves essayaient d'empêcher les Allemands d’avancer sur Paris.»  Elle poursuit : « Ici, des combats féroces se sont déroulés au commencement de la bataille de la Marne. D’ailleurs, Etrépilly sera dans le parcours des chemins de la bataille dans un an ou deux. On a commencé à refaire le circuit des champs de bataille à vélo et on travaille avec l’office du tourisme Meaux-Marne Ourcq pourvaloriser Etrépilly qui est nécropole nationale, car c’est dans la première bataille de la Marne que le village a le plus souffert. Il a été bombardé et quasiment rasé par les Allemands. »

Pour Bernadette Beauvais,  le devoir de mémoire est « très important » et « doit se manifester partout en France » :« L’actualité nous prouve que les démons ne sont jamais très loin. Je tiens à ce que l’on porte ce message très fort : ne jamais oublier. Il faut que tous les jeunes prennent conscience des sacrifices qui ont été consentis il y a maintenant cent quatre ans. »

Dernière modification le mardi, 15/11/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top