Jossigny ► [Vidéo] Journées des plantes et art du jardin : les plantes comestibles ont fait sensation

Jossigny ► [Vidéo] Journées des plantes et art du jardin : les plantes comestibles ont fait sensation© Magjournal 77

Les jardins du château de Jossigny se sont parés de couleurs forales automnales à l'occasion des Journées des plantes et art du jardin. Les visiteurs ont apprécié, au sens figuré comme au sens propre, le thème de l’année, les plantes comestibles, samedi 1er octobre.

Les visiteurs des Journées des plantes et art du jardin ont eu le loisir de déguster des fleurs sur le stand de Jardin-Terroir – « Place de marché », une toute nouvelle entreprise qui propose ses productions en direct. L'atelier pour goûter le met coloré insolite a connu un beau succès. Les chalands étaient étonnés de constater que les fleurs que l'on trouve dans les jardins ou encore en bouquets peuvent aussi agrémenter nos assiettes.

Les élus qui ont participé à l'inauguration de l’évènement, se sont largement prêté au jeu de l’atelier. Hamida Rezeg, conseillère régionale, a testé la pensée, « fondante », donnant un goût doux boisé. Philippe Descrouet, président de Val d'Europe agglomération, a reconnu un retour « un peu piquant ressemblant au radis noir » après avoir mangé une capucine. Pierre Cuypers, sénateur de Seine-et-Marne, a trouvé, quant à lui, un gout acidulé avec le bégonia. L’atelier a démontré que les fleurs comestibles peuvent donner aux assiettes des couleurs chatoyantes, mais aussi des saveurs inédites, donnant un coup de modernité aux salades et compositions froides. Un deuxième atelier proposait aux visiteurs de composer eux-mêmes leurs tisanes, en associant et préparant les bonnes plantes.

L’art culinaire s’est aussi mêlé à l’art du jardin avec Marianne Gautier et la Maison de la nature de Marne et Gondoire. Petits et grands y ont découvert comment faire de la moutarde maison, comment cuisiner une soupe d'orties ou encore préparer une crème de marron.

Dans le parc arboré, quatre-vingt-huit exposants, dont des horticulteurs, paysagistes, pépiniéristes, producteurs et artisans décorateurs, offraient leurs conseils et produits. Les visiteurs y trouvaient des plantes automnales, des vivaces, des rosiers, des asters… L'un des pépiniéristes, François Lemaitre, a même créé une nouvelle espèce d’aster rose, qui sera officialisée l'année prochaine, l’aster de Jossigny, qu’il a présentée à Patrick Maillard, le maire de la commune. Les curieux ont pu aussi découvrir un stand consacré aux orchidées : seize espèces étaient exposées regroupant chacune une dizaine de variétés, dont des orchidées parfumées, comme l'oncidium Sharry Baby sentant le chocolat.

Dans les allées, les visiteurs prenaient leur temps à l’exemple de Julien et Laura. Julien, jardinier paysagiste, arpentait les stands : « Je suis venu au château pour prendre des contacts, pour voir. Je recherche de nouvelles variétés, surtout dans les vivaces. Cela fait longtemps que je propose à mes clients de changer des annuelles, que l’on jette tous les ans. » Laura, bouquet à la main, est venue se promener, regarder, « admirer les fleurs », entre autres la rose qu’elle affectionne tout particulièrement.

Le Département, la Région et l’office de tourisme de Marne et Gondoire soutiennaient l’événement. Anne Winckel, l'organisatrice, explique : « Il est important d’être là pour les exposants, parce que, derrière leur production, il y a des emplois, il y a une activité économique. Ce type de salon est nécessaire pour leur développement. On essaie d’avoir des producteurs de Seine-et-Marne et d’Ile-de-France. Mais l’activité se délite un peu pour certains et le covid a fait également du mal. Notre rôle est donc aussi de les soutenir à travers ce type de manifestation. On commence à prendre racine sur le territoire. Le printemps à Blandy, l’automne à Jossigny, le nord et le sud, on réussit à rayonner sur tout le département. Nous souhaitons que la manifestation devienne une référence jardin pour tout le territoire. »

Mathias Le Galic, administrateur du Centre des monuments nationaux, souligne par ailleurs : « L’évènement participe à la renaissance du château de Jossigny. » Le château accueille maintenant un escape game tous les week-ends. Bientôt, un tiers-lieu mêlant co-working et activités créatives ou artisanales y sera aussi mis en place.

Dernière modification le mercredi, 05/10/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top