Imprimer cette page

Meaux ► [Vidéo] Grand Hôpital de l’Est Francilien : les travaux de la restructuration vont commencer sur le site Saint-Faron 

Meaux ► [Vidéo] Grand Hôpital de l’Est Francilien : les travaux de la restructuration vont commencer sur le site Saint-Faron © Magjournal 77

La première pierre du nouveau bâtiment du site de Meaux du Grand Hôpital de l’Est Francilien (GHEF) a été posée, lundi 19 septembre.  

Les travaux qui s’achèveront en décembre 2025 prévoient le déploiement du site Saint-Faron sur une surface immobilière de plus de 45 000 mètres carrés et sur 12,4 hectares de surface terrain. Les bâtiments accueuilleront la médecine, la chirurgie et la psychiatrie. 

Jean-François Copé,  le maire de la ville, déclare :  « Nous nous préparons à avoir ici un des équipements hospitalier les plus modernes d’Ile-de-France. Il va répondre à l’attente de tout le bassin du Pays de Meaux. Le fait d’avoir fusionné les trois hôpitaux de Jossigny, de Coulommiers, et de Meaux donne évidemment une force de frappe formidable pour le service public de santé. L’hôpital tout neuf va considérablement améliorer les choses. Après, il faut aussi que l’on s’occupe des urgences qui sont aujourd’hui encore engorgées et pour lesquelles on va essayer d’imaginer un partenariat plus solide avec la médecine de ville."

Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale de la santé, rappelle  : « Les urgences, c’était l’enjeu de l’été. Elles ont  tenu d’abord grâce au personnel soignant. Il faut bien travailler sur le fond et c’est la mission d’évaluation qui nous proposera des solutions. Nul doute que nous viendrons très vite voir le maire de Meaux et son hôpital pour apporter une réponse. »

Pour le docteur Mohammed-Aziz Benyoussef, président par intérim de la commission médicale d’établissement (CME), « une étape a été franchie » : « La reconstruction de l’hôpital était inespérée, il y a quelques années, et elle n’aurait jamais pu se faire sans la fusion des hôpitaux. Cela a permis de réunir nos forces. L’ancien ne répondait plus aux normes et Meaux tout seul n’aurait jamais eu la capacité financière pour le faire. » 

En effet, la restructuration du site représente un budget de 84,27 millions d’euros. Une enveloppe de 170 millions d’euros sera engagée sur les cinq prochaines années pour moderniser l’ensemble du site et du matériel meldois. Mohammed-Aziz Benyoussef ajoute : « L’hôpital va être ultra moderne. On va en faire un fleuron au niveau du Ghef pour la chirurgie mini-invasive et l’endoscopie basée autour du robot. Je suis le responsable de la plate forme robotique que l’on a installée il y a un an et demi. C’est un robot de dernière génération, le seul en Ile de France avec un simulateur qui permet de former nos jeunes assistants. Nous sommes déjà à deux cents opérations avec le robot. »

 

 

 

Dernière modification le mardi, 04/10/2022

Publié dansVie locale