Le Plessis-l’Évêque ► [Vidéo] Rassemblement des vieilles mécaniques : « Titi » a présenté un bus datant de 1932 

Le Plessis-l’Évêque ► [Vidéo] Rassemblement des vieilles mécaniques : « Titi » a présenté un bus datant de 1932  © Magjournal 77

Un bus TN4 datant de 1932 a été présenté au public lors du rassemblement des vieilles mécaniques, samedi 17 septembre, au Plessis-L’Evêque. 

 

Les visiteurs ont pu faire des balades dans un bus TN4 de 1932, qui était la grande vedette de l’événement qui s’est déroulé samedi et dimanche. Daniel Oganiaz, dit « Titi », retraité des Transports Marne-et-Morin, initiateur du rassemblement avec le soutien d’une solide équipe d’organisateurs, a assuré les tours à bord du bus, dont la conduite est très particulière. Il déclare : « Cela fait une dizaine d’années que je propose des rassemblements qui sont au profit de l’Avacs, une association pour vaincre le cancer, qui me tient particulièrement à cœur. Pour animer ces journées, j’ai la chance de disposer de ce bus qui est une curiosité et qui a une histoire originale. À sa sortie d’usine en 1932, sa carrière a commencé à la STCRP (Société des transports en commun de la région parisienne) jusqu’en 1949, puis il a roulé pour la RATP jusqu’à la fin de sa carrière en 1965. »

A la Régie autonome des transports parisiens, le bus était surnommé « La Catherinette » car on ne disait pas un « bus » mais « « une « voiture ». En fin de carrière, en 1965, le TN4 a été racheté par l’UCIAM de Meaux (ancienne association des commerçants de Meaux) qui s’en est servi pendant des années comme bureau pour la quinzaine commerciale qui se déroulait place Henri IV avant chaque Noël. Les anciens s’en souviennent bien car il faisait partie du paysage de la place avant les fêtes. 

Ne fonctionnant plus, l’Uciam l’a cédé il y a quelques années à Jean Bernini, PDG de Marne-et-Morin, qui l’a entièrement fait restaurer. Il en est toujours propriétaire aujourd’hui. Le bus participe  à différents évènements comme des foires, expos ou mariages. 

Daniel précise : « Nous ne sommes pas beaucoup de conducteurs à le conduire, car c’est particulier à piloter et à mettre en route, même s’il roule à l’essence. Cela fait des années que je le conduis à divers évènements et c’est toujours avec plaisir de voir les gens s’y intéresser dès qu’ils le voient arriver. »

De nombreux propriétaires avaient fait le déplacement pour présenter leurs magnifiques voitures aux chromes étincelants et aux carrosseries lustrées, briquées pour l’évènement. Gilles, de Germigny, présentait trois véhicules de sa collection : une Panhard, une Peugeot 403 et une Simca Aronde. Il déclare : « Je suis à la retraite depuis trois semaines et heureux de l’être. Je vais pouvoir me consacrer à mes véhicules à mon rythme, bricoler, et participer à des expos, des rallyes car les week-ends étaient souvent travaillés quand j’étais en activité. » 

Cette année, l’exposition comptait en plus des voitures, une vingtaine de tracteurs de collection des années 50,60 et 70. De grandes marques comme Massey Ferguson, Renault, Someca, étaient exposées avec de vieilles machines agricoles.

 

 

Dernière modification le mardi, 20/09/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top