Roissy-en-Brie ► [Vidéo] Construction sur l'emplacement de l’ancien local des Restos du cœur : l’opposition municipale conteste le projet 

Roissy-en-Brie ► [Vidéo] Construction sur l'emplacement de l’ancien local des Restos du cœur : l’opposition municipale conteste le projet © Magjournal 77

Jean-Luc Chauve, conseiller municipal d’opposition à Roissy-en-Brie, conteste le projet de construction sur la friche laissée par le départ des Restos du cœur. L’élu a expliqué sa position, vendredi 9 septembre. 

L’opposition a demandé au maire de revoir sa copie concernant les constructions qui devront remplacer l’ancienne antenne locale des Restos du cœur et le bâtiment qui accueillait l’ancien poste de police. Le projet présenté par la mairie lors d’une visite du site, vendredi 2 septembre, prévoit de tout raser pour installer trente-huit logements et une brasserie au rez-de-chaussée. 

Pourtant, les deux bâtiments ont un certain cachet. Le local de l’association était auparavant l’école et le bâtiment de l’ancien poste de police, la mairie. Jean-Luc Chauve indique : « Les fenêtres du local des Restos du cœur, en double-vitrage, sont assez récentes et il y a une jolie fresque. L’ancien poste de police est en revanche en moins bon état. » Jean-Luc Chauve propose  de « faire revenir les Restos du cœur ». 

La création d’un parking à proximité de la future résidence inquiète les riverains : « A raison de deux véhicules par logement, nous serons à soixante-seize voitures en plus qui circuleraient à proximité d’un rond-point où le trafic est déjà saturé aux heures de pointe. » 

Les élus de l’opposition auraient préféré une rénovation plutôt qu’une nouvelle construction : « Ça coûterait plus cher mais la Ville pourrait demander une subvention. » Ils demandent l’organisation d’une consultation afin de laisser les habitants de la commune trancher. 

Le maire de Roissy-en-Brie, François Bouchart, répond : « Le projet de vente du bâtiment est ancien, il remonte à 2018 avec la volonté de restructurer le centre-ville et les entrées de ville. Il fait partie intégrante du programme présenté aux Roisséens en 2020 qui a d’ailleurs été approuvé par 60% des électeurs. Personne ne peut nier la vétusté de la bâtisse, le mauvais entretien depuis des décennies ainsi que le besoin de créer un vrai centre et entrée de ville. Une enquête publique a été menée en 2019 assortie d’un avis favorable du commissaire-enquêteur. Le projet a été à cette occasion présenté aux Roisséens. Il s’agit d’un programme élégant, vertueux et peu dense (38 logements) dans lequel on protège les espaces verts et les arbres remarquables en les mettant en valeur. Le stationnement résidentiel sera assuré en sous-sol, et un parking public végétalisé sera créé en face, augmentant le stationnement existant... La caractéristique urbanistique de l’ensemble sera rappelée avec une touche de modernité. Les logements seront vertueux, avec des espaces extérieurs, un restaurant de grande qualité figure également au programme... Roissy-en-Brie est la ville de l’agglomération et des alentours qui construit le moins (production annuelle de logements eu égard à la population) alors que la demande de logements est toujours plus forte. On peut donc parler de crise du logement... Aussi devons-nous travailler à ne pas rompre le parcours résidentiel des Roisséens. Personne ne peut nier l’attractivité de notre ville, ses qualités naturelles ( 50% du territoire en espaces verts ou naturels), peu dense, un service public local de haut niveau, une politique culturelle et sportive dynamique, sans oublier le prolongement du RER E jusqu’à la Défense... » 

 

Dernière modification le mercredi, 05/10/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top