Meaux ► Patrick Casaert a pris sa retraite de l’Éducation nationale après 43 ans de service

Meaux ► Patrick Casaert a pris sa retraite de l’Éducation nationale après 43 ans de service © Magjournal 77

Patrick Casaert a fait toute sa carrière dans l'Éducation nationale et des générations de Seine-et-Marnais l’ont connu dans son activité pédagogique. Début juillet, il a clos sa dernière année professionnelle puisqu'il prend sa retraite après quarante-trois ans de service.

Lui-même le dit : "En quarante-trois ans, j'ai tout fait dans l'Éducation nationale, professeur, conseiller principal d’éducation, documentaliste…" Il a commencé sa carrière en 1979 comme maître auxiliaire en histoire-géographie et français au collège Marcel-Rivière, à Lagny-sur-Marne. Il a travaillé ensuite dans plusieurs autres communes de Seine-et-Marne : Trilport, Coulommiers, Lésigny, Meaux, Oissery…

Titularisé en 1985, il a fini sa carrière à Meaux, au lycée Baudelaire, où il exerçait depuis 2017 la fonction de secrétaire d'éducation à la scolarité et à l'intendance. Pour sa fin d'activité, il est nommé professeur certifié de classe exceptionnelle.

À l’évocation de son passé professionnel, Patrick se plonge dans ses souvenirs : « Je me rappelle avoir eu une quatrième technologique avec laquelle j'ai monté un projet de char à voile. J'ai emmené la classe aux Sables-d’Olonne pour essayer le char et j'ai appris aux élèves à se servir d'un caméscope... Je me souviens d'un 1er avril avec des élèves de troisième du collège Marcel-Rivière qui m'avaient dit, alors que j'entrais dans la classe, que le principal m'attendait dans son bureau. Arrivé au rez-de-chaussée, je m'étais retrouvé avec tous les autres professeurs qui attendaient devant la porte du bureau. Nous avions oublié l'existence du poisson d'avril... A la naissance de mon fils en 1986, les troisièmes m'ont préparé une surprise, cachant dans le fond de la salle, derrière une toile, peluches et cadeaux... et la fois où, au lieu de mettre des heures de colle en salle, j'avais envoyé, avec l’accord des parents, des élèves en retenue aider aux serres de la Thérouanne qu’ils avaient caillassées pendant une récréation."

Dans les années 90, il a intégré le Greta et donné des cours d'informatique et d'histoire-géographie, s’occupant aussi des réseaux informatiques. Le poste lui a permis de faire de la formation en entreprise, comme à l'hôpital de Meaux sur Microsoft Office et l'utilisation d'Internet, ainsi que chez Disney.

Patrick Casaert a aujourd’hui 66 ans. Il a grandi à Maisons-Alfort et est arrivé en 1964 à Varreddes. Il habite à Meaux depuis 1984, l’année de son mariage. Il est passionné d'astronomie depuis son plus jeune âge. "Enfant, j'écoutais à la radio ce qui se passait sur la mission Mercury. En 1969, j'étais devant la télé à 4 heures du matin pour les premiers pas sur la lune. C'était dément. » Il a reçu sa première lunette en 1972 pour son brevet et son premier télescope pour sa réussite au baccalauréat en 1976. Il a fondé le club d’astronomie de Varreddes, puis celui du collège de Lésigny. Sa passion de l'astronomie va de pair avec celle pour la photo. Il a créé la page Facebook « La Lune The Moon » où il partage une photo quotidienne du satellite terrestre.

Sur sa retraite, il répond sans hésiter : « Je vais poursuivre les photos de tout ce qui est dans le ciel. J'ai envie d'en faire un calendrier. J'ai aussi l'idée de travailler avec mon fils Benoît sur l'histoire, pour mettre en valeur les monuments de Seine-et-Marne. Sans oublier l’informatique et le montage de sites Internet. » Il conclut : « Je serai aussi plus disponible pour Magjournal auquel je collabore depuis cinq ans. »

Dernière modification le mercredi, 27/07/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top