Villevaudé ► [Vidéo] Le village a doté sa police municipale d’un défibrillateur portable

Villevaudé ► [Vidéo] Le village a doté sa police municipale d’un défibrillateur portable © Magjournal 77

La police municipale de Villevaudé a reçu un défibrillateur portable, mardi 28 juin. Nicolas Marceaux, le maire, et Clément, agent de police municipale, ont présenté le nouveau dispositif, vendredi 1er juillet.

La police municipale de la commune, composée de deux policiers municipaux et d'un agent de surveillance de la voie publique formés au gestes de premier secours, est maintenant prête pour intervenir en cas d’incident cardiaque sur son territoire. L'initiative en revient à Clément, policier municipal et ancien sapeur-pompier de Paris, qui rappelle : « Les premiers à intervenir sur la voie publique en cas d'accident sont les policiers municipaux. » Il avait déjà équipé la voiture de service d’un sac de premiers secours, avant de proposer au maire d'investir dans un défibrillateur portable.

Le défibrillateur portable peut provoquer trois chocs successifs pour réanimer une personne. « Son utilisation est simple », affirme Clément. En complément, la mairie s'est inscrite sur l'application SAUV Life, soutenue conjointement par la Croix-Rouge, les Hôpitaux de Paris et le SAMU. L’application recense les personnes formées aux premiers secours, ainsi que la localisation des défibrillateurs. Ainsi, la police municipale pourra être sollicitée par la chaine de secours pour intervenir si une alerte est donnée sur son secteur et dans les horaires d’ouverture du service, de 8 h 30 à 17 heures.

Le maire, Nicolas Marceaux, déclare : « Dans une petite commune, on attend les propositions des agents. Clément nous a fait part que le défibrillateur, obligatoire dans un lieu public, y était enfermé. Le défibrillateur portable coûte 1 500 euros, il représente une certaine somme qui a été inscrite dans le budget." Il poursuit : « On est un petit village, il faut être très polyvalent. On a un service de portage de repas à domicile. Quand l'agent qui porte les repas est en congé, on n’hésite pas à solliciter la police municipale. » Clément ajoute : « Le portage de repas est pour les seniors. Si on arrive chez une personne en détresse, cela peut déboucher sur un arrêt cardiaque et donc, forcément, le défibrillateur est important. »

L’acquisition du défibrillateur portable s'inscrit dans le cadre du rapprochement avec la population. Clément indique : "Ce n’est pas facile tous les jours avec les administrés. On est dans la répression sur la sécurité routière et sur les dépôts sauvages.C’est donc une façon de montrer que la police municipale est aussi là pour les sauver. Je cherche à développer une image positive de la police municipale. On veut que les administrés aient confiance en nous. » 

Nicolas Marceaux, qui exerce son premier mandat, conclut : « Je vais passer une journée en septembre avec les pompiers de Villeparisis pour voir ce que cela donne de vivre leur quotidien. »

Sécurité et caméras

Par ailleurs, si la police municipale de Villevaudé n'est pas armée, ce qui est à l'étude, elle est équipée de caméras-piétons. Clément explique : « Elles protègent aussi bien les administrés que nous-mêmes. » Le maire complète : « C’était une demande des agents pour clarifier les situations vis-à-vis des administrés. C’est dissuasif. »

Enfin, Villevaudé est équipée de quarante caméras avec un CSU. Elles permettent entre autre de lutter plus efficacement contre les dépôts illégaux de déchets, la commune s'étendant sur dix kilomètres carrés et étant traversée par plusieurs routes départementales et la Francilienne.

Dernière modification le dimanche, 31/07/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top