Boutigny ► [Vidéo] Méthanisation : 43 maisons de Magny-Saint-Loup sont branchées au réseau de gaz

Boutigny ► [Vidéo] Méthanisation : 43 maisons de Magny-Saint-Loup sont branchées au réseau de gaz © Magjournal 77

Le centre de méthanisation implanté dans le hameau de Magny-Saint-Loup, à Boutigny, fournit le gaz à quarante-trois maisons. Apport de lisier, cuves, réseau... tout se passe sur les terres du Gaec Mahé, agriculteur-éleveur de vaches. Les élus ont visité l'installation mercredi 15 juin. 

Les habitants du village, plus particulièrement ceux de Magny-Saint-Loup, bénéficient du gaz généré par le centre de méthanisation. Pour la commune, l'avancée environnementale est conséquente. Marc Robin, le maire, met l’accent sur la coordination et l’information : « Le projet a permis d'associer le groupement agricole (Gaec) Mahé, GRDF et la commune. Aujourd’hui quarante-trois maisons du hameau sont branchées au réseau de gaz alimenté par le centre de méthanisation du Gaec Mahe. »

Bannière articles 1-2 - Bos du 3 sept au 7 oct 2022

Daniel Aubart, adjoint au maire chargé du projet, déclare : « L’électricité et le téléphone ont été installés dans la commune en 1914. En 1964, c’était le réseau d’eau potable, en 2018 la fibre et en 2021-2022 le raccordement au gaz produit dans le hameau de Magny-Saint-Loup. » 

Bannière articles 2-2 smitom décheterie du 30 juillet au 14 oct 2022

Michel Mahé, l'exploitant agricole et éleveur, explique le fonctionnement: « Il y a deux cuves sous le hangar. L'une reçoit le lisier des vaches de l'exploitation. Par l’intermédiaire d’une pompe, les matières liquides sont injectées dans le Cres (broyeur, mélangeur). Les résidus des céréales et betteraves produites sur l’exploitation sont chargés dans une trémie pour les mélanger puis convoyées dans le Cres. Une pompe injecte le mélange dans le digesteur où se fabrique le gaz. Toute l’installation est supervisée en permanence."  Il poursuit : « La deuxième cuve sert au stockage des matières et du gaz. Nous avons huit heures de réserve de gaz dans les deux cuves. » 

Sécurité 

En matière de sécurité, le producteur assure : « Le risque en matière d'incendie est proche de zéro. Si le gaz venait à s'enflammer, il n'y aurait pas d'explosion. Il est en basse pression, à 0,3 bar. A titre de comparaison, une bouteille de gaz c’est 60 à 80 kilos de pression. Le gaz est filtré pour enlever le soufre résiduel, l'essentiel du soufre étant solidifié dans le digesteur. Il est ensuite envoyé vers un compresseur et une série de filtres afin d’obtenir un gaz pur à 98%-99% de Ch4 et compressé à 4 ou 5 bars. »

Les résidus du digesteur sont envoyés dans un réservoir à ciel ouvert. La matière liquide produite sert d'engrais pour les troix cents hectares de l’exploitation. Aucune odeur ne se dégageait de l'installation au cours de la visite. 

Pour le Gaec, l'installation représente un investissement lourd avec un retour estimé à douze ans.

Le projet de méthanisation et de distribution du gaz dans les maisons du hameaua pu aboutir grâce aux efforts de communication des trois acteurs : l' agriculteur-éleveur, GRDF et la municipalité. 

Bannière articles 3-2 Kinésio du 30 juillet au 28 octobre 2022

Dernière modification le mardi, 28/06/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top