Chessy ► Les acteurs de la construction imaginent la maison de demain

Chessy ► Les acteurs de la construction imaginent la maison de demain © Magjournal 77

Les aménageurs, promoteurs ou start-up dans le domaine de la construction se sont réunis, mercredi 1er juin, au Village by Crédit Agricole à Chessy pour présenter les nouvelles avancées de l’habitat. 

L’habitat est devenu l’un des grands enjeux du XXIe siècle et des start-up ont commencé à concevoir de nouveaux modes de construction. La maison de demain ne devra plus être énergivore dans son usage, sera décarbonée dans sa construction et répondra à la croissance démographique mondiale. Les entreprises franciliennes, particulièment de Seine-et-Marne, sont à la pointe. 

Le bois est l’un des matériaux qui est actuellement le plus utilisé. Christophe Mauge, le directeur du développement à Epamarne et Epafrance, indique :« Le bois pourrait bientôt remplacer la pierre dans les valeurs refuges. Dans deux ans, près de vingt mille personnes vivront dans un logement construit en bois à Marne-la-Vallée », et ajoute :« Le coût de construction des logements classiques a augmenté de 7% de 2016 à 2020, et de 6% durant la seule année 2021. » La nécessité de trouver de nouvelles méthodes de construire est devenu un enjeux primordial. Le matériau naturel peut également être utilisé dans les constructions « réversibles » à l’instar des parkings en silo, démontables et transformables. En d’autres termes, un pôle santé pourrait facilement être changé en résidence étudiante, à des coûts moins élevés. L'autre bénéfice du bois : les constructions sont montables "comme des Lego" en peu de temps, en quelques jours seulement. La société Booa en est l'un des spécialistes (relire notre article). 

Il faut noter que la construction représente 80% du bilan carbone de la vie d’un bâtiment.

L’utilisation du chanvre pour la construction commence aussi à se répandre. La société Wall-up installée à Aulnoy, en fabrique des briques. Philippe Lamarquie, le président-directeur général, explique les avantages : « La plante, de la graine à la récolte, nécessite peu de travail de l’agriculteur. Le chanvre a également une résistance au feu de quatre heures et une capacité d’absorber l’eau jusqu’à quatre fois son poids. Par ailleurs, c’est un tampon thermique incroyable. » Autre avantage, et non des moindres, la guerre en Ukraine n’a paseu d’impact sur son prix puisque le chanvre est produit en France. Des villes comme Trilport ont déjà construit des bâtiments dans leur éco-quartier (lire notre article). 

D’autres start-up ont réfléchi à de nouvelles formes d’habitation, à l’instar de Ma Petite Maison Verte qui propose des « micro-logements éthiques » : il s’agit de maisons en carton, constructibles sur de petites surfaces avec des matériaux biosourcés et recyclés afin de limiter l’impact carbone. 

Dernière modification le mercredi, 08/06/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top