Coupvray ► [Vidéo] Exposition : les collections du musée Bossuet de Meaux cachées au château pendant la guerre

Coupvray ► [Vidéo] Exposition : les collections du musée Bossuet de Meaux cachées au château pendant la guerre© Magjournal 77

L’exposition, « CY, le musée Bossuet se cache au château de Coupvray (1943-1945) », retrace l'histoire des œuvres d'art du musée meldois qui ont été cachées à Coupvray pendant la dernière guerre. L'inauguration de l'exposition pas ordinaire s’est tenue vendredi 15 avril, à Coupvray.

La commune, en partenariat avec la ville de Meaux, propose une exposition inédite mettant en lumière une partie méconnue de l’histoire de son château : entre avril 1943 et novembre 1945, les collections du musée Bossuet de Meaux, soit près de quatre cent cinquante œuvres, y ont trouvé refuge, dans des caisses sur lesquelles était inscrit le code « CY », correspondant à la première et à la dernière lettre du nom de la commune. Dès le début de la guerre, le directeur des musées nationaux, Jacques Jaujard, avait organisé secrètement l'évacuation et la mise en sûreté d'œuvres d'art dans cent vingt « dépôts de province ». Il s'agissait de les sauver du pillage ou de la destruction, les nazis étant à la recherche d’œuvres d’art afin d’alimenter le projet de Führermuseum d’Hitler ainsi que la galerie Carinhall de Göring.

Le maire, Thierry Cerri, déclare : « Remarquable, l'exposition l’est à plus d’un titre. Elle dévoile une histoire peu connue de notre commune. Elle a été découverte par une Cupressienne, qui est guide-conférencière au musée de la Grande Guerre à Meaux. D’autre part, l'exposition montre à quel point Coupvray est une commune exceptionnelle qui s’est inscrite dans l’histoire de France. Lorsque notre village est entré en résistance contre l’occupant, Coupvray s’est érigée en protectrice de la culture, des arts, et de la liberté. Quelle belle leçon, quand, au XXIe siècle encore, la même culture, la même liberté, continuent d’être menacées. Alors que le spectre de l’histoire la plus sombre de notre continent se rappelle à nous, alors qu’un pays envahit son voisin sous des prétextes du passé, alors que la construction européenne est de nouveau mise au défi de la guerre après trois quarts de siècle de paix, l'exposition nous rappelle que si l’Histoire est écrite par les puissants, elle est faite et vécue par les peuples. »

Marie-Jeanne Marsault, la commissaire de l’exposition, a raconté l’histoire des dépôts de province, lors d’une conférence inaugurale avant le vernissage. Elle a indiqué que le château de Coupvray avait également, accueilli, des œuvres venant de Beauvais, après la destruction de la ville, ainsi que les vitraux historiés de la cathédrale de Meaux. 

L’exposition retrace l’histoire du dépôt de Coupvray, autour d’une quarantaine de tableaux et sculptures prêtés par le musée Bossuet. Denis Vassigh, le conservateur du musée meldois, déclare : « Cela a été une découverte passionnante et c’est la raison pour laquelle nous avons tout de suite décidé de participer amplement au projet, qui nous est apparu tout à fait extraordinaire et symbolique. C’est la première fois dans l’histoire du musée qu’une telle quantité d’œuvres se déplace et se délocalise. Pour nous c’était un challenge, parce que, sur la quarantaine d’œuvres ici, plus de la moitié se trouvent dans l’exposition permanente du musée, à Meaux. »

L’exposition se tient dans la Ferme du château jusqu’au 30 avril. 

Entrée gratuite, tous les jours de 10 à 12 heures et de 14 à 19 heures.

 

Dernière modification le vendredi, 06/05/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top