Esbly ► De nouvelles rames Dualis sont arrivées sur la ligne P

Esbly ► De nouvelles rames Dualis sont arrivées sur la ligne P © Ile-de-France Mobilités

Le voyage inaugural des nouvelles rames de la ligne P a eu lieu mardi 22 mars, entre Esbly et Chessy.

Le voyage inaugural pour le déploiement du Tram-Train Dualis sur l’axe Esbly - Crécy-la-Chapelle a lancé de nouvelles rames qui s'inscrivent dans un plan global de renouvellement et de modernisation des matériels roulants sur l'ensemble des lignes d'Île-de-France. L'objectif est d'améliorer la fiabilité de l'exploitation et le confort apporté aux voyageurs.

Île-de-France mobilités (IDFM) explique : « Les rames plus modernes et plus confortables ont fait leurs preuves sur les lignes T4 et T11 et vont permettre une amélioration de la ponctualité sur l'axe de la Ligne P. »

Ghislain Delvaux, le maire Esbly, évoque les changements qu'il espère pour sa commune, grâce à la modernisation du tronçon : «  C’est une avancée, en espérant que cette technologie évite de nombreux retards. La ligne P sur l’axe Meaux - Gare de l’est est souvent en difficulté. Il n’y a pas un jour sur le réseau, sans qu’il y ait des difficultés techniques, électriques, un être humain sur les voies, des retards. Qu’Île-de-France mobilités se soit concentrée de ce tronçon est une première étape, il avait été un peu oublié les années précédentes. Si cela fonctionne bien, cela évitera une surutilisation des véhicules. Les administrés des communes alentours pourront prendre cet axe et éviter une arrivée sur Esbly. Pour mes habitants, cela évitera une surcharge de stationnements sur la ville et les embouteillages aux heures de pointe. » 

Anne Gbiorczyk, vice-présidente du Département, souligne : « Les nouvelles rames apporteront plus de fiabilité, plus de confort, que l’ancien matériel roulant défaillant, sur une ligne extrêmement fréquentée qui traverse tout le canton. »

Patricia Lemoine, députée, commente : « L'investissement dans les mobilités de notre territoire était important. Avec les nouvelles rames se sont donc au profit des usagers davantage de confort et de sécurité, moins de retards et de perturbations. Dans un contexte de hausse conséquente  du coût du carburant, la mise en place des trains performants tombe à point nommé. »

Le voyage inaugural a aussi été l'occasion pour Thierry Cerri, premier vice-président de Val d’Europe agglomération et conseiller départemental, de rappeler l’importance de la mobilité pour le secteur de Val d’Europe, en plein développement, et pour son canton. Il en a profité pour attirer l’attention du directeur général d’IDFM, Laurent Probst, sur des problématiques : « S’agissant des lignes de bus, également gérées par IDFM, plusieurs communes de notre bassin de vie connaissent des difficultés depuis le changement d’opérateur au 1er janvier 2021. Les usagers des lignes 6 et 14 en particulier souffrent de dysfonctionnements à répétition. J’ai interpellé IDFM sur ces difficultés, tout en rappelant que cinq mille logements arriveront au Val d’Europe dans les dix prochaines années et que les transports en commun devront accompagner les évolutions. Le TCSP (ndlr :  transport collectif en site propre) est également attendu pour permettre aux habitants de relier la ligne P au RER A et améliorer les interconnexions entre les bassins d’emploi de Meaux et du Val d’Europe. Île-de-France Mobilités s’est engagé à se saisir du probème. »

Dernière modification le dimanche, 01/05/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top