Bailly-Romainvilliers ► [Vidéo] La ville se met à l’heure des Jeux olympiques Paris 2024

Bailly-Romainvilliers ► [Vidéo] La ville se met à l’heure des Jeux olympiques Paris 2024

Labellisée Terre de Jeux 2024 par le Comité olympique, la ville de Bailly-Romainvilliers est aussi retenue pour être centre de préparation olympique. Anne Gbiorczyk, le maire, a expliqué la concrétisation du label à Magjournal, mercredi 23 mars.

Non seulement la commune est labellisée Terre de jeux 2024, mais elle est aussi candidate à l’accueil d’équipes internationales d’escrime et handi-escrime pour leur entrainement. L'épéiste romainvillersois Yohan Peter est vice-champion du monde d’handi-escrime et a participé au JO de Tokyo. Son club, Les Mousquetaires de Val d’Europe, s’entraîne dans la salle d’arme du gymnase de Lilandry. Le champion défend la candidature de Bailly.

Bannière articles 1-2 - Bos du 3 sept au 7 oct 2022

La salle d’arme fait trois mille mètres carrés. Elle est équipée de dix pistes appareillées en électricité et handifix (dispositif de maintien des fauteuils). Des travaux de remise aux normes de la salle, de son appareillage (lampes numériques, affichage des scores...) ont déjà été exécutés. Une plaquette en français et en anglais est en préparation : elle présente l’équipement sportif inscrit au catalogue des centres de préparation olympique, les atouts et la proximité géographique de la ville avec Paris, avec Disney, ainsi que les offres de transport, d’hébergement et de restauration. Elle partira au Brésil dans les valises de Yohan Peter, à l’occasion d’une compétition officielle en avril… Le maire, Anne Gbiorczyk, indique : « Les équipes pourraient arriver, a priori, après l’été, pour faire des stages ici. On pourrait bientôt croiser dans nos rues de grands athlètes olympiques. »

Sports urbains

Trois temps forts seront consacrés aux sports urbains, longtemps considérés comme « underground », dans le cadre du label Terre de Jeux romainvillersois.

Le premier aura lieu le 7 mai, autour de deux nouvelles disciplines olympiques, entre sport extrême et art de vivre : le skateboard et le BMX. Anne Gbiorczyk explique : « Avec cette première manifestation autour du skate, du BMX et du roller, nous espérons attirer de nombreux jeunes et leurs familles pour porter les valeurs véhiculées par le sport et l’olympisme. » Julien Malguy, initiateur fédéral de skateboard, fera une démonstration au skate-park de Bailly, qui sera suivie d’une initiation. Kevin Meyer, sportif professionnel de BMX freestyle au sol, est dans le top 20 des meilleurs riders mondiaux. Il enfourchera son bicross pour enchainer des figures en équilibre sur une roue, sans frein et sans poser le pied au sol…

Jean-Yves Esquer, adjoint au maire délégué à la vie associative et au sport, souligne : « Toute personne pourra essayer les figures de base, le 7 mai, sur des vélos, planches, trottinettes steppers, et rollers de prêt. » L’initiation sera gratuite, ouverte à tous, adultes comme enfants à partir de l’âge de 6 ans.  L’ambiance y sera assurée par des danseurs de hip-hop, le club de roller local « Les loups » qui fera la promotion du roller hockey, discipline en démonstration aux jeux olympiques, et l’Unicef qui tiendra une buvette.

Le 12 novembre, le foot free-style sera mis à l’honneur avec une compétition internationale, à laquelle participera Gauthier Fayolle, sept fois champion du monde en catégorie show et membre du Cirque du soleil. Puis, en février, la Ville organisera un battle de breakdance avec Yasine Mouataarif, alias Yashiro, membre de la commission breaking de la Fédération française de danse.

Terre de Jeux 2024

Pour Anne Gbiorczyk, le label Terre de Jeux coche plusieurs cases : « Le label donne de la notoriété, du rayonnement, ce qui est quand-même sympathique. Les activités sportives sont promues, ce qui contribue à la bonne santé : le sport-santé est tout à fait dans l’air du temps. Le label emmène aussi tous les habitants dans la ferveur des jeux 2024. On en retrouve l’esprit. On les a quand-même attendus, les jeux. »

Le label permet aussi à la Ville de travailler sur la notion d’inclusion, d’acceptation des différences. Mercredi 23 mars, des enfants de CM1-CM2 du centre de loisirs ont assisté à une leçon d’escrime. Ils ont rencontré Yohan Peter sur la piste, où ils ont vu un entraineur valide faire la leçon en fauteuil. La rencontre s’est ainsi faite avec un grand sportif et non pas avec une personne handicapée, paraplégique, et elle leur a ouvert les yeux sur la différence.

Anne Gbiorczyk conclut : « L’idée est vraiment d’avoir, avec Terre de Jeux 2024, quelque chose qui rayonne à 360 degrés. Ce n’est pas juste au moment des JO. Il y a l’avant et l’après… qu’on espère avec un champion olympique. »

Dernière modification le mardi, 29/03/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°54 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top