Courtry ► [Vidéo] Une des priorités du maire : "La sécurité passe par renforcement de la police municipale"

Courtry ► [Vidéo] Une des priorités du maire : "La sécurité passe par renforcement de la police municipale"© Magjournal

Vidéoprotection, vidéo-verbalisation, permanence téléphonique et extension des horaires d’ouverture de la police municipale : la sécurité est une des priorités du maire, Xavier Vanderbise, comme il l’a expliqué au préfet de Seine-et-Marne, Lionel Beffre, lundi 28 février.

Les caméras de vidéoprotection étaient au nombre de quatre en 2014, à l’arrivée de Xavier Vanderbise à la mairie. A force de subventions de l’État, de la Région, puis, cette année, du Département avec le nouveau « bouclier sécurité », la Ville est parvenue à faire subventionner plus de 75 % de sa vidéoprotection.

Aujourd’hui, les caméras servent aussi à la vidéo-verbalisation pour le stationnement. Un mur d’écrans occupe une bonne partie du CSU (centre de supervision urbain), devant lequel des agents peuvent constater les infractions et les verbaliser à distance avec le relevé de la plaque d’immatriculation. Trois zones sont concernées : les alentours du collège, les abords du centre-ville, la rue du Général-Leclerc, la rue des Bonnes Vignes, endroits où les automobilistes ont tendance à « poser » leur voiture pour, entre autres, acheter leur pain, ou aller au café.

Les caméras sont aussi importantes pour lutter contre les incivilités, comme les dépôts sauvages de déchets. Xavier Vanderbise explique : « Sur quarante-quatre réquisitions en 2021, les caméras ont permis une issue positive sur quarante-et-une. Nous travaillons avec le commissariat, c’est extrêmement important. » Le déploiement se poursuivra sur 2022. Aujourd’hui, la ville est dotée de cinquante-sept caméras, et vise le nombre de soixante-treize appareils.

Le préfet Lionel Beffre souligne : « Il faut une intelligence humaine, faire preuve de discernement. »  Les caméras ne remplacent effectivement pas l’humain et les patrouilles vont être renforcées, comme l’indique le maire : « À partir de dimanche 6 mars, les patrouilles auront lieu deux dimanches en journée par mois. »

La police municipale est composée de huit gardiens, dont un agent de brigade canine accompagné d’un berger hollandais de 18 mois, ainsi que de six ASVP (agents de surveillance de la voie publique).

En 2024, des nouveaux locaux seront construits à proximité du centre technique municipal pour y installer le poste de police municipale. Xavier Vanderbise sollicitera à nouveau l’Etat afin d’obtenir une nouvelle subvention.

Dernière modification le mardi, 29/03/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top