Trilport ► [Vidéo] La résidence Botanic, en béton de chanvre, a été inaugurée

Trilport ► [Vidéo] La résidence Botanic, en béton de chanvre, a été inaugurée

Trilport développe un quartier innovant et écologique, l'écoquartier « L'Ancre de Lune ». Le premier bâtiment, la résidence Botanic, est construit avec des murs en béton de chanvre et a été inauguré vendredi 10 décembre.

A l’occasion de l’inauguration de la résidence Botanic, Franck Barbier, président de Planète-chanvre et de Interchanvre, a présenté à Magjournal les qualités du matériau pour la construction : un grand pouvoir isolant au froid et au chaud, une grande capacité à bien gérer l'humidité de l'air, et une résistance de quatre heures au feu. De plus, il est issu de l'agriculture locale, les plantations se situant dans un rayon de 30 à 40 km de Trilport, et sa transformation est assurée à 15 km de la ville.

La construction de la résidence Botanic a été confiée au Foyer rémois. Son président, Guy Brabant, déclare : « Le Foyer rémois est heureux, conformément à sa mission, de développer des projets de construction vertueux et innovants. C'est une première nationale pour un bâtiment R+3 de 45 logements avec la technique du béton de chanvre projeté. »

Les enfants des écoles ont participé à l'inauguration et ont, avec les élus, planté un pommier dans les jardins de la résidence.

15 ans de partenariat avec l'État et la Région Île-de-France

La loi SRU a fixé à Trilport un objectif d'augmentation de sa population de cinq mille habitants environ et, pour absorber celle-ci, la Ville a fait le choix d'aménager l'éco-quartier Ancre de Lune sur une ancienne friche industrielle de dix hectares. Jean-Michel Morer, le maire, explique : « Ancre de Lune, c'est un grand projet social. Jusqu'à présent, Trilport a grandi par l'ajout de lotissements successifs selon le principe de l'étalement urbain. Trilport, c'est 80 % de terres agricoles et naturelles, il nous fallait construire et protéger ces terres. La conviction que nous avions, c’est qu'il fallait construire la ville sur la ville. »

Le projet de l’écoquartier est soutenu par la Région Île-de-France qui a versé 3,5 millions d'euros sur 15 ans. Le quartier a été labellisé quartier innovant et écologique en 2016. Jean-Philippe Dugouin-Clément, vice-président de la Région chargé de l'habitat, déclare : « On vit plus longtemps, plus vieux et on vit chez soi. On a besoin de plus de logements. Le problème n'est pas de ne plus construire, c’est d’aménager de manière vertueuse. Trilport, c'est un laboratoire de l'excellence de ce qui peut être apporté. Un immeuble en béton de chanvre, c'est quelque chose d'exceptionnel. »

Problème de zonage

L'opération a mis longtemps à démarrer car Trilport a dû faire face à un problème de zonage. Le zonage a été réalisé entre la fin des années 60 et le début des années 70. A l'époque, la région parisienne s'arrêtait à Meaux. Depuis, elle se termine après Trilport. La Ville devait donc pouvoir bénéficier de l'aide de l'État et de la Région, mais elle se trouvait administrativement dans le zonage d'origine. Trilport a dû faire un procès à l'État pour obtenir son classement en zone Ile-de-France. Trilport est la première ville de France à avoir obtenu son reclassement.

Jean-Michel Morer a conclu : «Je souhaite que les 45 logements que nous venons d'inaugurer et qui verront leurs habitants arriver en fin janvier et début février, apportent simplement du bonheur aux familles qui vivront ici et qu’elles puissent s'y épanouir. C'est pour elles que nous travaillons. »

 

 

Dernière modification le mardi, 14/12/2021

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top