Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Le Sycomore, « quartier innovant et écologique », reçoit 3 250 000 euros pour son développement

Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Le Sycomore, « quartier innovant et écologique », reçoit 3 250 000 euros pour son développement

Le futur quartier du Sycomore à Bussy-Saint-Georges a été labellisé « quartier innovant et écologique » par la Région Ile-de-France. La Ville a reçu une subvention de 3 250 000 euros, officialisée par la signature d'un contrat, vendredi 12 novembre. 

Le futur chantier du Sycomore a été retenu par la Région Île-de-France dans le cadre du label « quartier innovant et écologique », parmi les cent quartiers qui bénéficient ou bénéficieront du dispositif. Une subvention de 3 250 000 euros lui est attribuée par le Conseil régional. L’opération a été officialisée par la signature d’un contrat, entre Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de la Région chargé du logement et de l'aménagement durable du territoire, et Yann Dubosc, le maire de Bussy-Saint-Georges.

Le quartier du Sycomore s’étendra sur 117 ha, comportera quatre mille cinq cents logements pour une population de dix-huit mille nouveaux habitants, un groupe scolaire, un parc de 1,11 ha et un pôle culturel. Yann Dubosc déclare : « D'ici dix ans, le quartier du Sycomore propulsera Bussy-Saint-Georges au rang d'une des premières villes de Seine-et-Marne. » Il a insisté sur le fait que l'opération est indissociable de l'aménagement de la zone de la Rucherie qui verra 700 000 m² d'activités économiques sortir de terre.

Laurent Girometti, directeur général d’Epamarne, indique la raison du label « quartier innovant et écologique » attribué à l'opération, dont l’étude a commencé il y a dix ans : « Le Sycomore, pour Epamarne, c’est notre plus grosse opération : 4 500 logements, 117 ha. Sur une opération comme celle-ci, il y a un schéma de départ et ensuite, on le fait évoluer. Il n’était pas prévu, il y a dix ans, d’en faire un quartier aussi décarboné qu’il l’est maintenant. Le Sycomore, en Ile-de-France, c’est l’endroit où la construction décarbonée est la plus conséquente. C’est une opération phare. »

La subvention de la Région financera uniquement des équipements collectifs, le logement étant réalisé par des opérateurs privés. Elle se répartit ainsi : 1,1 million d'euros pour le groupe scolaire quatorze, 1,45 million d'euros pour le parc du Sycomore, 700 000 euros pour la création du pôle culturel comprenant une salle de spectacle en entrée de ville et une maison de la francophonie.

 Une opération d’intérêt national

Yann Dubosc poursuit : « Bussy s’est, depuis des années, attelée à la défense du triptyque logements, emplois et services. Nous sommes dans le cadre d’une opération d'intérêt national et nous avons l’obligation de construire. C'est le rôle d’Epamarne qui agit pour l'état. On peut être favorable ou non au dispositif, ce n'est ni la collectivité ni même un collectif citoyen qui pourrait soudainement décider de remettre en cause le dispositif. »

Jean-Philippe Dugoin-Clément explique : « La Région Ile-de-France doit faire face chaque année à un accroissement de population de cinquante mille êtres humains supplémentaires. La spécificité de l'Ile-de-France, c'est qu'elle est en croissance énorme. Elle est passée de 6,7 millions d'habitants au sortir de la seconde guerre mondiale à 12,3 millions aujourd'hui. »

Yann Dubosc conclut : « Bussy-Saint-Georges va multiplier par cent sa population en l'espace de quarante ans, passant d'un village de 500 habitants à une ville de 50 000 habitants dans quelques années. »

 

8 - Abonnement au mensuel du 27 nov 2021 au 29 jan 2022

Dernière modification le mardi, 16/11/2021

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top