Claye-Souilly ► [Vidéo] Jeunesse, sécurité, urbanisme, santé... le premier bilan pour l'équipe municipale

Claye-Souilly ► [Vidéo] Jeunesse, sécurité, urbanisme, santé... le premier bilan pour l'équipe municipale

Le maire de Claye-Souilly, Jean-Luc Servières, a présenté à Magjournal le bilan d’un an de mandat, mercredi 13 octobre. Pour lui, "proximité et transparence" sont les idées fortes de l'action municipale. 

 

Un premier bilan de la première année de la nouvelle équipe municipale a été dressé avec, comme maîtres-mots, la proximité et la transparence. Jean-Luc Servières déclare : « L'objectif de ce bilan n'est pas de faire de l'autosatisfaction, c'est un point d'étape car les Clayois apprécient d'avoir de la transparence. L'idée était de mettre en avant l'action de chacun des élus qui ont une mission, une feuille de route qu’ils doivent tenir pendant six ans. » 

7.7 Cirque du 27 nov au 10 déc 2021

D'abord, en ce qui concerne l'administration, la priorité est avant tout la disponibilité du service public aux Clayois.Auparavant, la mairie et les services publics ouvraient à 8 h 30 et fermaient tous les jours à 17 h 30. La plage d'ouverture a été étendue le jeudi jusqu'à 19 h 30. De même, l'ouverture du samedi matin, qui était limitée aux actes de l'état civil, a été étendue à d’autres services, dont le service scolaire.

Enfance-jeunesse

Le maire explique : « Nous sommes une ville de 12 000 habitants. Nous sommes en pleine préparation du service jeunesse qui ouvrira en septembre 2022. Claye-Souilly va aussi avoir une crèche de quarante berceaux grâce à la communauté d'agglomération de Roissy Pays de France. Nous avons des assistantes maternelles qui, jusqu'à présent, n'avaient pas de contact entre elles et nous sommes à l'origine d'une association des assistantes maternelles. La Ville prêtera gratuitement à l'association le centre de loisirs qui est fermé en semaine, sauf le mercredi, pour lui permettre de venir avec les enfants et faire un certain nombre d'animations. Lorsque la crèche ouvrira, probablement en septembre 2024, il y aura au sein de celle-ci un relais d'assistantes maternelles de façon à ce que l'association perdure. » 

Un travail urgent été fait au niveau de la sécurisation des écoles.  Des jeux ont été installés dans toutes les cours de récréation des écoles maternelles. Une nouvelle école va être construite au quartier du Bois des Granges et le permis de construire est déposé. Jean-Luc Servières précise : « Vous connaissez ma démarche qui consiste à rechercher le maximum de subventions. Nous avons obtenu celles-ci et nous avons donc pu lancer le marché public. En attendant la construction de cette nouvelle école, nous avons eu quelques ouvertures de classes car, avec l'augmentation de population, les effectifs commençaient  à être chargés. »

Par ailleurs, la municipalitéa mis en place une aide au permis de conduire en convention avec deux auto-écoles clayoises. En contrepartie, les jeunes bénéficiaires effectueront quelques heures de travaux d'intérêt collectif. 

Sécurité 

La Ville fonctionne en lien constant avec la police nationale. Jean-Luc Servières indique : « Il n'y a pas la police du maire et une police nationale à côté. Nous avons deux axes pour la sécurité : celle des biens et des personnes et celle des routes. Pour la sécurité routière, nous avons fait des aménagements de voirie pour forcer les gens à ralentir en ville, on a mis en place un certain nombre de radars pédagogiques et on continue à renforcer nos effectifs d'une manière raisonnée. C‘est ainsi que nous avons recruté trois ASVP  (agent de sécurité de la voie publique) qui ont pour vocation d'être derrière les caméras, de surveiller les écrans, ce qui était fait auparavant par des policiers qui peuvent maintenant être en extérieur. D'ici la fin de l'année, le quartier de Bois Fleuri sera équipé de caméras et relié au centre de sécurité urbaine. Il y a actuellement une trentaine de caméras sur Claye-Souilly  et on va en rajouter cinq sur Bois Fleuri. Nous travaillons à une convention pour permettre de faire le renvoi de nos caméras sur le commissariat de Villeparisis. »

Environnement - cadre de vie 

En ce qui concerne l'écologie et l'environnement, la Ville travaille sur un plan de mobilité qui verra le jour dans un an ou deux. Dansl'immédiat, des places de parking ont été créées et la mise en place d'un plan vélo est en cours. Des bornes de recharge vont être installées pour les véhicules électriques. Pour la lutte contre les déchets sauvages, la commune a développé des barrières difficilement infranchissables pour éviter les dépôts.

Santé 

La première année de mandat, impactée par le Covid-19, a eu un aspect positif avec la mise en place d'un partenariat avec la Maison de santé. Cela s'est traduit, lors du dernier forum des associations, où celle-ci donnait des informations sur le diabète. La Ville essaye de faire une pédagogie de la santé de tous les jours. Le maire explique : « L'épidémie a fait qu'on a tous été sous la pression sanitaire. Les médecins étaient très mobilisés, ils ont constaté que la mairie l'était aussi et on met en place des politiques et des projets qui n'existaient pas jusqu'à présent. »

Un nouveau médecin généraliste s'est installé, et les médecins de la maison de santé font venir un bus ophtalmologique une fois ou deux par semaine. Le maire reconnaît : « Il reste un travail à effectuer pour appeler de nouveaux jeunes médecins car, dans cinq ou six ans, certains de nos praticiens seront à la retraite. On a un médecin supplémentaire, mais le combat n'est pas gagné ». La Ville supporte la masse salariale du secrétariat  de la maison médicale et intervient pour la maintenance du bâtiment.

Seniors

La Ville a renforcé le centre communal d'action sociale (CCAS) qui comportait deux personnes et qui en compte maintenant trois plus un chauffeur qui assure le transport à la demande pour les seniors. En ce qui concerne le handicap, Claye-Souilly veut devenir une ville inclusive et elle travaille, bien que n'ayant pas la compétence handicap qui dépend du Département et de la MDPH, au développement avec le CCAS d’un point d'entrée qui permettra aux personnes d’être guidée dans le « maquis administratif ». Le maire constate : « Les familles ont vraiment besoin de cette porte d'entrée, d'avoir quelqu'un en face de soi pour téléphoner, les conseiller dans les démarches. »

Urbanisme

Le sujet majeur est la révision du PLU (plan local d'urbanisme) car il y a de grosses difficultés à Claye-Souillyqui a connu une urbanisation galopante dans les six dernières années.Jean-Luc Servières constate : « La loi SRU, on peut ne pas être d'accord avec, mais on ne peut pas l'ignorer. La difficulté que la nouvelle équipe municipale rencontre aujourd'hui, c'est qu'il y a eu beaucoup de constructions verticales dans des endroits où il aurait mieux valu rester pavillonnaire. J'ai demandé à ce qu'on réduise la capacité d'élévation dans les zones pavillonnaires. On a la problématique du logement social dans laquelle on est en limite de carence. En cas de carence, la Ville perd la main sur l'aménagement urbain et je vais tout faire pour l'éviter. Dans le PLU, nous prévoyons non pas de faire du logement social à tout va mais de réaliser de petites unités de logement et combler la carence. Lorsqu'on parle de mixité sociale, d'équilibre social, ce n'est pas en faisant des grands ensembles de quatre-vingt-dix ou cent vingt logements qu’on y arrive ; on essaie plutôt de travailler sur des petites unités. »

Economie

Claye-Souilly dispose de deux grands pôles : le centre commercial « Les Sentiers de Claye-Souilly » et Shopping-promenade qui s'est ouvert récemment, et qui apporte plus de 500 000 euros de recettes supplémentaires à la Ville. Mais ceci n'empêche pas de redynamiser le commerce de proximité. Le maire insiste : « On continue de travailler au développement de petites unités sur le marché avec des produits de qualité et de proximité et également à l'ouverture de boutiques. On a une maison de la presse qui s'est ouverte, on a un fromager qui avait disparu et un fruitier qui vont ouvrir d'ici la fin de l'année. » Ainsi, une brûlerieva ouvrir en centre-ville. L’équipe municipale avait promis de ne pas augmenter la pression fiscale, promesse tenue.  Des projets et des investissements sont cependant réalisés mais l'équipe travaille beaucoup sur la recherche de subventions. Jean-Luc Servières insiste : « L'objectif est la transparence. Si on ne peut obtenir le maximum de subventions, pour moi, c'est clair, il vaut mieux décaler un projet. Et si on ne peut pas atteindre un objectif, il faut expliquer pourquoi. »

Par ailleurs, le domaine des festivités, entre le Covid-19 et les inondations du mois de juin, l’année 2020- 2021 a connu une période difficile. La Ville a remis en place la fête foraine car, selon le maire, « Il faut remettre en place du lien social. Quand on voit la mixité des gens qui se retrouvent à la fête foraine ou sur le canal de l'Ourcq, ce sont des moments de convivialité apaisée ». Sur le plan culturel, la médiathèque a continué à fonctionner, le conservatoire est en cours d'achèvement. La saison culturelle est repartie, l’espace Malraux a rouvert.

La Ville travaille sur la découverte du sport à l'école et a proposé aux enseignants des kits qui permettent de faire découvrir certaines activités sportives aux enfants. C'est la première étape, le but étant de mettre à disposition des écoles un animateur sportif pour aider les enseignants.

 

8 - Abonnement au mensuel du 27 nov 2021 au 29 jan 2022

Dernière modification le dimanche, 07/11/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top