Monthyon ► [Vidéo] Vents violents : le marronnier centenaire du village s'est abattu sur des voitures

Monthyon ► [Vidéo] Vents violents : le marronnier centenaire du village s'est abattu sur des voitures

 

Le marronnier centenaire de Monthyon s'est abattu sur deux voitures stationnées sous sa ramure, samedi 2 octobre. Les vents violents qui ont soufflé dans la soirée l'ont brisé en deux parties. 

 

Les vents violents qui ont soufflé samedi soir, aux environs de 23 heures, ont eu raison du marronnier qui trônait sur la place Carruel depuis 1850. D'aussi loin que les anciens Monthyonnais se souviennent, l'arbre était là. Certains racontent même qu'ils jouaient à cacher des choses dans le creux de son tronc. 

7.7 Cirque du 27 nov au 10 déc 2021

Sous la force du vent, le bois s'est rompu en deux parties. L'une est tombée de côté sur une voiture Dacia, écrasant celle-ci de tout son poids, l'autre sur un véhicule de l'autre côté du parking de la place. Le second véhicule, une Volkswagen, a été moins touché. Par chance, le phénomène n'a engendré aucun blessé.

C'est un riverain qui a prévenu les voisins et ceux qu'il a pu joindre ont déplacé leurs véhicules. Le maire, Claude Decuypère, s'est aussitôt rendu sur place. Il déclare : "Il faisait nuit et on ne pouvait qu'attendre le lendemain pour commencer à déblayer. Le propriétaire de la Dacia n'a pas pu être contacté. On ne sait pas quand il revenir chercher sa voiture et avoir la très mauvaise surprise..."

Dimanche matin, munis de tronçonneuses, le maire et son fils se sont chargés de dégager les parties de l'arbre qui gênaient afin de pouvoir rendre les abords de la place à la circulation. Les accès avaient été fermés par mesure de précaution. Aujourd'hui lundi, les services techniques de la commune déblayent feuilles et branchages, et une entreprise d'élégage coupera ce qui reste de l'arbre.

Le maire précise : "Dès que possible, nous allons replanter un arbre, probablement un chêne. Nous voulons un arbre qui pourra devenir centenaire. On y réfléchit encore." 

Le marronnier avait remplacé un tilleul qui avait été planté à la Révolution, comme de nombreux autres, appelés "arbres de la liberté", symbolisant la croissance, la force et la puissance. A la Restauration, les tilleuls ont été coupés et remplacés par d'autres arbres, souvent des marronniers. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le samedi, 06/11/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top