Magny-le-Hongre ► [Vidéo] Dans le parc du Lochy, un nouvel espace qui a du chien 

Magny-le-Hongre ► [Vidéo] Dans le parc du Lochy, un nouvel espace qui a du chien 

Des invités peu communs se sont réunis dans le parc du Lochy, à Magny-Le-Hongre, samedi 11 septembre, pour l’inauguration officielle d’un nouvel équipement : nos amis à quatre pattes. Un parc canin y est maintenant aménagé, afin que les chiens s’y défoulent, jouent et se sociabilisent. 

 

Le parc canin, clos, en accès libre, occupe une superficie de 280 m2. Un parcours d’agility y est aménagé avec sept agrès : une passerelle, une haie, un slalom, une table, un saut en longueur, un mur, un pneu. Véronique Flament-Bjärstål, maire dela commune, indique : « La création a été plébiscitée lors du budget participatif de 2019. Le projet répondait à la demande des habitants d’avoir enfin un endroit dédié au meilleur ami de l’homme. »  La participation citoyenne s'est poursuivie, le jour même, pour le choix du nom du nouveau parc ; une urne a été mise à disposition pour s’exprimer à ce sujet lors de l’inauguration. 

Le maire souligne : "Le parc canin n’est pas seulement un espace ludique et sportif pour les canidés, mais il s’agit aussi d’un lieu d’échanges pour leurs maîtres. » La Ville compte même aller plus loin en proposant des rencontres régulières entre propriétaires de chiots et spécialistes d’éducation canine. 

L’idée du modèle de cani-parc est venue à Virginie Fleuriel, conseillère municipale à la protection animale, lors d’un voyage à New-York, où elle a découvert ce type d’espace urbain :  « Ça a été un coup de cœur. » Elle insiste surl’intérêt du côté rassemblement et bonne ambiance du lieu. Elle fréquente d’ailleurs régulièrement le parc du Lochy avec sa golden-retriever, Telma. 

Virginie Fleuriel anime un groupe d’habitants dédié à la cause animale quimène de nombreuses actions : soutien au référendum d’initiative populaire sur la protection animale, à l’interdiction de l’implantation de cirques avec animaux sur le territoire, collecte de dons au profit de la Spa, campagne de stérilisation des chats errants… Magny-Le-Hongre a d’ailleurs reçu en 2020 les encouragements de la Région Ile-de-France dans le cadre du label « ville amie des animaux » et va donc déposer un nouveau dossier pour le décrocher.

A l’occasion de l'inauguration, des stands consacrés au bien-être animal ont été dressés dans le parc. Les maîtres et leurs fidèles compagnons ont bénéficié ainsi de conseils de spécialistes locaux en toilettage, mutuelle-assurance, nourriture pour chiens, chats et équidés, agility et éducation... Une collecte de nourriture pour les chats errants de Magny-Le-Hongre était même proposée par les jeunes élus de la ville. 

Florent, accompagné de Shadow, son berger australien de 3 mois, est ravi de l’initiative : "Je suis venu pour prendre des conseils d’éducation. Je souhaite canaliser mon chiot pour pouvoir courir plus tard avec lui (ndlr : sportif, il a participé au marathon de Paris) et améliorer ses relations avec le chat de la famille."

Julien, le maître de Framboise, une femelle dalmatien, commente : "Je fréquente le parc depuis son ouverture au printemps dernier, alors que les contraintes sanitaires n’avaient pas permis de le faire avant." Julien fait partie du groupe Facebook hongrémanien « La récré des toutous », qui regroupe cent vingt-neuf membres échangeant en particulier sur leurs sorties dans le parc.

Patricia Lemoine, la députée de la circonscription, est attachée à la cause animale (ndlr : elle a co-signé la tribune pour l’arrêt du broyage des poussins vivants) et va relayer l’initiative hongrémanienne auprès des communes de sa circonscriptions. Elle déclare : "Je suis persuadée que l'espace de respiration, au-delà de permettre des rencontres entre animaux, favorisera aussi de belles rencontres humaines."

Nancy et Frédéric, accompagnés d’Ava, un croisé husky labrador d’un an, riverains du parc, l'ont découvert avec intérêt : "C’est leseul de ce type dans le secteur. »

Un lieu de rassemblement 

Beaucoup d’utilisateurs viennent de communes voisines. Célia, qui habite Montry, vient plusieurs fois par semaine à Magny-le-Hongre avec Benji, son berger australien de 9 mois  : « C’est un point de rassemblement où les chiens jouent, alors que les maitres discutent. Tout le monde y passe un bon moment. »  Sophie et Oscar, de Chessy, viennent aussi pour profiter de l’équipement : « C'est super pour jouer avec son chien. »

Quant à Philippe Descrouet, président de Val d’Europe agglomération et maire de Serris, il souhaite en installer un dans le futur parc urbain de sa commune : « C'est une bonne idée pour se retrouver et apprendre à sociabiliser les chiens. »

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

Dernière modification le mardi, 14/09/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top