Claye-Souilly ► Une cagnotte est en ligne pour les victimes de l'attaque au couteau

Claye-Souilly ► Une cagnotte est en ligne pour les victimes de l'attaque au couteau

La tristesse et la colère étaient encore palpables, les jours qui ont suivi l’assassinat du jeune vendeur de téléphonie au centre commercial de Claye-Souilly, samedi 10 juillet. 

« Théo, tu as été brutalement arraché à la vie ! Jamais rien n’expliquera, ni ne pourra justifier le geste de ton agresseur. Tu fais la une des médias, nombreux sont les messages de soutien. Mais cela ne console pas encore ». Ce message, écrit par un ami, est l’un des nombreux postés sur les réseaux sociaux dès le soir de l’annonce du meurtre de Théo, le jeune vendeur de la boutique Bouygues Télécom. Lundi 12 juillet, le surlendemain du drame, des clients sont venus déposer des fleurs devant le rideau encore fermé de la boutique. Sur le panneau d’affichage de la vitrine, on peut lire un message de soutien à la famille de Théo.

Sur Internet, une cagnotte a été mise en ligne pour soutenir les familles (lien). Quatre cent soixante participants ont été dénombrés, mercredi 14 juillet. L’initiateur de la campagne, un employé du centre commercial, écrit : « Joyeux, sympathique et avec une volonté de venir en aide aux autres, nous n'oublierons jamais son sourire et il restera à jamais dans nos cœurs. »

Tué pour 93,70 euros

Le vendeur de 18 ans a été mortellement poignardé par un client qui contestait une facture de téléphone. Le montant "dérisoire" du litige, 93,70 euros, a fait monter l’incompréhension et la colère des collègues et des proches de la victime. « Il est mort pour rien. Il venait d’avoir son bac et c’était son dernier jour de travail. Il avait prévu de partir en vacances. C’est vraiment trop injuste », confie Magalie, vendeuse dans un magasin de la galerie commerçante, qui ne peut plus contenir ses larmes. Comme beaucoup de ses collègues du centre commercial, l’employée est inquiète pour sa sécurité : « J’aurais pu être à la place de Théo. »

Théo est mort en tentant de s’interposer entre l’agresseur et son collègue, Dani. Celui-ci, touché au thorax est encore hospitalisé et ses jours ne sont plus en danger. L’assaillant, âgé de 62 ans, été mis en examen pour homicide volontaire et tentative d’homicide volontaire. 

Le maire de Claye-Souilly, Jean-Luc Servières, « n’a pas de mots pour exprimer la douleur » partagée avec les familles des victimes. Il déclare : « Au nom de toute la communauté clayoise, j’apporte notre soutien aux deux familles, avec une pensée pour les personnes qui sont intervenues courageusement pour interpeller l’agresseur. »

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 16/07/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top