Compans ► [Vidéo] Privé de communication : le village est "coupé du monde" pour la seconde fois en dix mois

Compans ► [Vidéo] Privé de communication : le village est "coupé du monde" pour la seconde fois en dix mois

Compans est encore privé de communication en raison d'une coupure du réseau Internet, pour la seconde fois en dix mois. Lundi 12 juillet, le service devait être rétabli mais la coupure demeure. Le maire, Joël Marion, s'indigne. 

Depuis une semaine, le village est privé de communication en raison d'une coupure du réseau de fibre optique. Le service devait être rétabli lundi, cependant non seulement la panne n'a pas été réparée, mais la mairie a appris que le problème ne serait solutionné que mercredi 11 août, ce qui fera plus de cinq semaines de privation de communication. 

9.7 Smitom Ocquerre du 25 sept au 9 oct 2021

Pour le maire, c'en est trop : "C'est un problème grave et intolérable à notre époque. Pour la deuxième fois en moins d'un an, nous sommes coupés du monde par le fait d'une coupure de la fibre à laquelle l'ensemble des habitants sont maintenant raccordés et quel que soit leur fournisseur... C'est un vrai drame. La première fois, au mois d'octobre, nous avons appris quasiment à la fin de la panne qu'il s'agissait d'une rupture de câble de la fibre, occasionnée par des problèmes de travaux sur la liaison Meaux-Roissy. Cette fois, on imagine que c'est la même chose, en tout cas ce sont les mêmes effets. Mais il est impossible d'avoir contact avec Sem@fibre, l'exploitant du réseau de la fibre ou Covage, l'opérateur d'infrastructure fibre optique. C'est simple, ils ne répondent pas. C'est un service public qui a disparu en raison de l'abandon de l'Etat sur les réseaux Télécom. Le problème est moins l'incident en lui-même que la réactivité complètement absente. C'est arrivé en octobre et c'est toujours comme ça en juillet."

Aucuns gros travaux ne sont en cours sur la commune et le maire ne sait pas vraiment ce qui a généré la panne, après avoir essayé de contacter Sem@fibre et Covage. Il précise : "Nous n'avons que des commerciaux au téléphone et qui n'ont pas de réponse à nous apporter. J'ai tenté de joindre la préfecture à Melun et la sous-préfecture à Meaux, et il y a beaucoup de gens en congés, c'est très compliqué d'avoir quelqu'un. Malheureusement je n'ai pas de possiblité d'intervenir auprès des entreprises qui visiblement assurent le vieux service public que nous avions il y a quelques années, autrement dit les télécommunications de La Poste. Il semblait que le service public était dépassé et que le privé était beaucoup plus apte à répondre à la modernité du monde d'aujourd'hui. Malheureusement, dans les faits, c'est le monde d'il y a quelques centaines d'années, c'est à dire rien... alors que chacun continue à payer normalement ses factures au prix fort. Là, il n'y a pas de problème... Le 'tout-privatisation' est absolument une catastrophe dans notre pays. Sans un véritable service public quand il y a des problèmes d'intempéries ou de travaux, nous n'avons plus aucune réponse apportée au contribuable. C'est un vrai problème et je sais que certains de mes homologues dans d'autres collectivités décrivent les mêmes situations."

Joël Marion accorde malgré tout un crédit à Orange qui propose à ses clients une "Airbox", qu'il faut aller récupérer en magasin, et qui permet au moins d'avoir Internet, même si les logements n'ont plus ni téléphone ni télévision câblée. Pour la télé, à Compans, seuls s'en sortent ceux qui ont encore la télé par satellite. 

Le maire interpelle les pouvoirs publics et a demandé à la communauté d'agglomération Roissy Pays de France de l'aider à intervenir auprès des différents partenaires. Il souhaiterait surtout que le législateur "mette un grand coup de pied dans la fourmillière du monde de la communication, fait d'une multitude de délégataires, d'entreprises qui travaillent pour d'autres entreprises à tel point qu'on ne sait plus exactement qui fait quoi." Il souligne encore : "Tout le monde intervient dans les coffrets réseaux des communes ; qui coupe quoi, pourquoi, comment ? On se demande aussi s'il n'y a pas des entreprises qui coupent des câbles pour en brancher d'autres et récupérer le marché..."

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 19/07/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top