Le Mesnil-Amelot ► [Vidéo] Fête de la nature : le stand du miel a attiré les visiteurs

Le Mesnil-Amelot ► [Vidéo] Fête de la nature : le stand du miel a attiré les visiteurs

La fête de la nature s’est déroulée samedi 12 juin, au Mesnil-Amelot. C’était le premier evénement en extérieur du village depuis l’allègement des restrictions sanitaires. Le stand du miel était en vedette avec l’apiculteur José Lourenço.

 


La fête de la nature, devenue traditionnelle dans la commune, a bien eu lieu comme chaque année. Les visiteurs ont retrouvé les stands dédiés au tri des déchets, aux fleurs et plantes, aux objets d‘art, et au miel. L’apiculteur, José Lourenço dont le siège est à Villeparisis, présentait son miel issu de récoltes locales. Le stand a attiré de nombreux amateurs à qui José a prodigué ses conseils et livré sa connaissance sur le miel et les abeilles.

9.7 Smitom Ocquerre du 25 sept au 9 oct 2021

Mauricette, habitante de la commune, voulait savoir pourquoi une partie du miel du stand était plus foncée que l’autre, plus jaune. José explique : « La couleur dépend des fleurs que les abeilles vont butiner, et le miel cristallisera ou pas. Ce sont toujours les fleurs qui vont déterminer ces paramètres. Ici, le foncé est un miel d’été et le clair un miel de printemps. Celui-ci a été récolté la semaine dernière à Villeneuve-sous-Dammartin. Il devrait cristalliser sous 48 heures car le pollen des fleurs dont il est constitué, comme pissenlit, fleurs des champs et arbres fuitiers, a davantage de glucose. » 

Mauricette commente en dégustant une lichette de miel offerte par l’apiculteur : « J’aime bien quand le goût est boisé et je change souvent de type de miel. Je prends du miel de thym, de fleurs, ou autre... Celui-ci est super bon, il est hyper parfumé... Et maintenant le boisé... Il est plus fort et pique même un peu la langue, mais j’aime. Il ressemble à du miel de montagne... Je mange un pot de miel par semaine. Tous les matins, je me fais un citron pressé avec de l’eau chaude et deux cuillérées de miel. »

Le maire, Alain aubry, souligne : « José est notre apiculteur depuis plusieurs années. Il a installé sur un toit-terrasse de la commune trois ruches qui donnent plusieurs kilos de miel par an. La récolte est en général faite avec les enfants de l’accueil de loisirs et les petits pots de miel leur sont distribués, ainsi qu’au personnel. S’il y a autant de miel au Mesnil, c’est que les ruches se portent bien, avions dans le ciel ou pas. »

Cette année, la récolte n’a pas été aussi bonne qu’à l’habitude en raison du mauvais temps en mai. Le froid et la pluie ont engendré un manque de fleurs et le pollen a cruellement fait défaut aux butineuses. Il n’y avait pas de miel de printemps au Mesnil, les abeilles ayant tout mangé. Sur les trois hausses de miel, il n’y avait plus rien au moment de l’extraction.

La journée était animée par Pascal Buffe, Prodameaux. 

 

 

Dernière modification le dimanche, 27/06/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top