Paris-Charles de Gaulle ► [Vidéo] Un A321 d'Air France baptisé Meaux

Paris-Charles de Gaulle ► [Vidéo] Un A321 d'Air France baptisé Meaux

Un A321 d'Air France a été baptisé Meaux. L'événement a été officialisé vendredi 4 juin, sur les pistes de l'aéroport Paris- Charles de Gaulle. Le maire de Meaux et président du Pays de Meaux a profité de l'occasion pour rappeler les avancées du territoire en matière d'aéronautique avec le pôle Guynemer et n'a pas caché son souhait de renforcer les liens avec l'aéroport.

A l'occasion du rafraîchissement de sa peinture, un A321 de la compagnie Air France a reçu le nom de Meaux. L’avion a été présenté à Jean-François Copé, le maire de Meaux et président du Pays de Meaux, ainsi qu'au député de Seine-et-Marne, Jean-François Parigi. Il volera en Europe et sur le bassin méditerranéen.

7.7 Cirque du 27 nov au 10 déc 2021

Air France a renoué depuis 2019 avec la tradition de baptiser ses avions du nom de villes françaises. Quarante-cinq appareils ont d’ores et déjà été baptisés, comme Toulouse, Saint-Malo ou encore Papeete. Meaux est la troisième ville d’Ile-de-France à être mise à l’honneur, après Montreuil et Roissy-en-France.

Anne Rigail, la directrice générale de la compagnie aérienne, a indiqué vendredi : "Nous avons aujourd'hui même reçu la bonne nouvelle de la réouverture des voyages, donc c'est le redémarrage. Nous donnons un nom à chaque avion qui entre dans notre flotte ou qui fait l'objet de grands travaux. Je ne sais pas pourquoi la tradition de nommer les avions s'était perdue mais nous l'avons rétablie en 2019. C'est aussi l'occasion de raconter l'histoire des villes françaises à nos touristes étrangers en particulier. Nos villes sont riches de leur patrimoine. Nous avons aussi renoué avec la tradition de l'emblème d'Air France qui est l'hippocampe."

Air France souhaite, par ce geste, conforter le lien avec le territoire seine-et-marnais. La compagnie est le premier employeur privé d'Ile-de-France et plus de cinq mille salariés vivent entre Meaux et Roissy. 

Les liens se renforcent aussi par le biais d'associations, comme les acteurs du Grand Paris ou Paris CDG Alliance. Pour Jean-François Copé, c'est l'occasion de se rapprocher de l'aéroport, particulièrement après l'échec de ralliement de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France au pôle métropolitain envisagé par le président du Pays de Meaux. 

Vendredi, il a commenté : "Nous avons fait le choix stratégique de nous orienter fortement vers l'aéroportuaire. C'était il y a trois ans avant la crise. A cette époque, on voyait très loin avec la construction du T4, le développement d'Air France, la pénurie de main d'œuvre, les enjeux sur l'avion propre... Nous allons continuer de faire du secteur un secteur d'excellence française et européenne. Les territoires, dont le Pays de Meaux, jouent un rôle important. Le pôle Guynemer va bénéficier par la Région de 60 M€ d'investissement. Le projet s'inscrit et s'élargit dans le GIP (groupement d'intérêt public), soutenu par une convention signée au Bourget en 2019, ainsi que par le Gifas (groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales), et Air France, sous ses deux composantes puisqu'il y aussi Air France industries. Le territoire du GIP va jusqu'à Roissy, avec les trois autres intercommunalités concernées. Nous devons pouvoir anticiper les années à venir. Les deux ans qui viennent seront des années de rattrapage mais la partie tourisme va rapidement récupérer de son étiage. Ce qui va manquer, c'est la partie gold, business et professionnelle, on le sait. A côté de ça, on a des enjeux de recherche majeurs comme l'avion propre. J'ai souhaité que notre territoire puisse accueillir des centres de recherche sur tout ce qui permet d'améliorer les technologie et en particulier le carburant propre comme l'hydrogène. Au-delà du symbole très fort, je souhaiterais que vous intégriez dans votre vie quotidienne le fait que nous pouvons vous apporter des réponses, de la même manière qu'ADP a complètement intégré notre partenariat. Tous les deux mois, nous avons un déjeuner de travail sur des sujets tels que l'emploi, la formation, le logement pour les salariés, le développement économique, l'insertion... On peut faire la même chose avec vous, en plus d'avoir un avion baptisé au nom de Meaux."

De manière plus légère, il a indiqué : "J'ai été vraiment très heureux quand vous m'avez téléphoné pour m'annoncer la nouvelle, particulièrement pour notre ville. Meaux est une marque connue internationalement grâce au fromage, mais aussi maintenant avec le musée de la Grande Guerre... Depuis que je suis élu, il y a toujours eu, au sein du conseil municipal, des collaborateurs d'Air France et c'est toujours le cas avec Jérôme Tisserand, adjoint à la culture et au patrimoine..."

L'Airbus est immatriculé F-GTAK et peut être suivi sur l'application dédiée, Flight radar. 

 

8 - Abonnement au mensuel du 27 nov 2021 au 29 jan 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le dimanche, 27/06/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top