Elections départementales ► Canton de Lagny-sur-Marne : Rodrigue Kokouendo et Nathalie Fordelone jouent la carte de la proximité

Elections départementales ► Canton de Lagny-sur-Marne : Rodrigue Kokouendo et Nathalie Fordelone jouent la carte de la proximité

Rodrigue Kokouendo, député de la septième circonscription de Seine-et-Marne, et Nathalie Fordelone, ancienne adjointe au maire de Pomponne, sont candidats aux élections départementales dans le canton de Lagny-sur-Marne. Ils jouent la carte de la proximité pour se distinguer de leurs concurrents. Mercredi 19 mai, ils ouvriront leur local de campagne. 

Rodrigue Kokouendo et Nathalie Fordelone sont les seuls candidats en lice aux départementales à Lagny à disposer d'une permanence de campagne. Celle-ci est installée, rue des Marchés, en plein cœur du centre-ville de Lagny-sur-Marne, chef lieu du canton. Le choix d’ouvrir un local de campagne, au moment où l’on parle de distanciation sociale et de campagne électorale digitale, est important pour le binôme : il incarne la proximité,  le leitmotiv de sa campagne et, en cas d’élection, du mandat. « Ce sera un lieu de rencontre ouvert à tous », indique Nathalie Fordelone. 

L’emplacement n’a sans doute pas été choisi par hasard. « Nous sommes à quelques mètres de l’hôtel de ville », rappelle Rodrigue Kokouendo, député LREM, qui n’a pas reçu le soutien du maire Agir de Lagny-sur-Marne, Jean-Paul Michel, préférant un autre binôme. Les candidats semblent vouloir ainsi marquer à la culotte leurs principaux concurrents. Le quartier, Nathalie Fordelone et Rodrigue Kokuendo, le connaissent bien. L’ancienne élue de Pomponne y fait toujours ses courses. « Je connais tous les commerçants », affirme t-elle. Certains sont d’ailleurs venus les saluer. Le député a, quant à lui, installé sa permanence parlementaire, à quelques pas, rue Saint-Furcy. « C’est aussi le secteur de ma circonscription où je suis le plus sollicité. On m’appelle même pour un problème d’internet », fait-il remarquer. 

Les candidats se déclarent comme des élus de terrain. C’est d’ailleurs dans l’action politique qu’ils se sont rencontrés et qu’ils ont appris à travailler ensemble. Nathalie Fordelone raconte : « J’étais adjointe au maire chargée du scolaire et du social. Le député nous a aidé à débloquer des dossiers. » La bonne entente entre le parlementaire et les élus locaux n'est pas toujours aussi facile. Ainsi, Rodrigue Kokouendo constate : « Il y a encore des freins au niveau du département. On ne va pas assez loin dans la prise en compte des personnes. » Leur candidature est motivée par « la volonté d’agir et de faire changer les choses ». Ils préconisent davantage d’information et d’accompagnement et veulent représenter les petites communes. Dix des quatorze communes du canton de Lagny-sur-Marne ont moins de cinq mille habitants. 

Leur programme se décline autour de quatre thèmes : l’excellence éducative, les transports, l’urgence environnementale; l’accès à une santé de qualité et de proximité.

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

Dernière modification le lundi, 31/05/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top