Imprimer cette page

Villeparisis ► Accompagner les victimes de violences et de harcèlement : la Maison des Villeparisiennes veut "mieux faire"

Villeparisis ► Accompagner les victimes de violences et de harcèlement : la Maison des Villeparisiennes veut "mieux faire"

L’association Femmes Libres, la Maison des Villeparisiennes (MDV) a été créée pour accompagner les victimes de violences et de harcèlement. Les bénévoles, principalement habitantes de Villeparisis, ont présenté leurs actions, jeudi 6 mai. 

L’association MDV a été créée le 7 février à partir d’un constat. Aurélie Tastayre, la présidente explique : « Les femmes victimes ou isolées ne sont pas assez accompagnées et manquent de structures pour les aider. Les difficultés ont pris de l’ampleur lors des confinements. » Les bénévoles veulent venir en aide aux personnes victimes de violences conjugales, de harcèlement de rue ou des femmes isolées dans leurs démarches administratives ou encore qui ont besoin d’un soutien psychologique. Aurélie souligne : « Les victimes doivent actuellement se rendre à Mitry-Mory mais on sait que la distance peut être un frein à la demande d'aide. »

9.7 - Garage Bos du 31 juillet au 28 août 2021

Les bénévoles de la MDV vont travailler avec d’autres associations locales spécialisées, en particulier le foyer Adoma, à Villeparisis. Aurélie précise : « Elles ont besoin de volontaires pour accompagner les femmes qui doivent se rendre au commissariat pour porter plainte ou à l’hôpital pour se faire délivrer un certificat médical. On veut être un relais entre les victimes et les structures qui les aident. »

Danièle, membre de l’association, insiste : « Il ne faut oublier les étudiantes qui sont en très grande précarité. Certaines sont obligées de se prostituer pour payer leur chambre à cause du fait qu’il n’y a plus de job. On va les orienter vers les associations plus compétentes avec qui nous avons signé des conventions. » Quatre maîtres-mots définissent la MDV : écoute, soutien, accompagnement, orientation. Les membres de l’association estiment la fréquence à une femme victime tous les trois jours dans la commune. 

L’association est composée de quinze membres. « J’avais ce projet en tête depuis longtemps » confie Aurélie qui en a ensuite parlé à des amies avant de décider de se lancer il y a un an. Une permanence sera prochainement assurée à la Maison pour Tous, à Villeparisis, et l’association a mis à disposition un numéro de téléphone (06 29 51 73 80). Elle est en train d’organiser un atelier self-défense, des webinaires, un café-échanges ou encore une collecte de vêtements avec les Restos du cœur. L’association a également une page Facebook et un site internet (cliquez ici)

La Maison des Villeparisiennes est financée par les adhésions et les dons, qui sont déductibles des impôts. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le dimanche, 30/05/2021

Publié dansVie locale