Montévrain ► Une résidence hôtelière va accueillir des familles de Roms 

Montévrain ► Une résidence hôtelière va accueillir des familles de Roms 

Le relogement de familles de la communauté Rom dans une résidence hôtelière de Montévrain a été annoncé, jeudi 29 avril. Le maire, Christian Robache, est indigné. 

L’arrivée d'une centaine de Roms à la Résidence du Parc est prévue pour le courant du mois de mai. Le maire a reçu un appel du sous-préfet de Torcy qui lui a annoncé la nouvelle. Selon le maire de Montévrain, la décision de l'Etat de réquisitionner le bâtiment a été prise de façon « autoritaire ». Christian Robache dénonce : « Malgré l’urgence humanitaire de mettre à l’abri ces personnes, je suis scandalisé de la manière de procéder de l’Etat. Aujourd’hui encore, les élus locaux sont méprisés et mis devant le fait accompli face à une décision inique prise par les représentants du gouvernement. L’objet de l’appel téléphonique du sous-préfet n’a jamais été de travailler ensemble à une solution d’hébergement. »

Le maire estime être « délaissé par certains députés de la majorité gouvernementale qui soutiennent ces décisions unilatérales ». Il regrette le silence de la vice-présidente du Département, Geneviève Sert, « à qui il revient pourtant de gérer ces questions sociales et solidaires ». Contactée par Magjournal, Geneviève Sert, élue du canton, assure : « La question de l’hébergement des Roms n’est pas de la compétence du Conseil départemental. D’ailleurs, pour les solidarités, c’est un vice-président qui en a la charge. Pour ma part, j'ai la délégation de la formation et de la présence médicale. » Geneviève Sert croit y voir une manœuvre politique, les deux élus étant candidats aux élections départementales de juin. 

La Ville gère déjà, depuis six ans, les nuisances engendrées par une autre résidence du Samu Social. Christian Robache déclare : «  Les élus locaux et la population sont pris en otage face à une décision prise unilatéralement par des bureaucrates déconnectés des réalités quotidiennes. » Il souligne : «  La commune est sommée de payer une amende concernant la carence des logements au titre la loi SRU (Solidarité et rénovation urbaine), et on nous impose dans le même temps une population sociale que la commune ne peut assumer. »

Une équipe d’encadrant et un gardiennage seront mis en place par la Ville avec le soutien de la communauté d’agglomération Marne-et-Gondoire. 

 

Roissy Pays de France musée du 11 avril au 11 mai 2021

 

 

Dernière modification le mardi, 04/05/2021

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top