Dammartin-en-Goële ► [Vidéo] Le nouveau cimetière accueille les premières concessions et la Ville étudie la possibilité d’un funérarium

Dammartin-en-Goële ► [Vidéo] Le nouveau cimetière accueille les premières concessions et la Ville étudie la possibilité d’un funérarium

Le nouveau cimetière de Dammartin-en-Goële accueille les premières concessions. Micheline Rivet, adjointe au maire déléguée aux affaires sociales et familiales, a  annoncé, jeudi 21 janvier, qu’un funérarium était à l’étude. 

 

Paysagé, végétalisé, boisé... le nouveau cimetière est situé en face du terrain de football, entre la rue de la Libération, le chemin de la Pépinière et la route départementale qui relie Saint-Mard et Dammartin. Une première concession  a été vendue en décembre, et une seconde, jeudi 7 janvier. Le terrain, de 1,9 hectare, entièrement aménagé avec son parking de 92 places,  un colombarium, des cavurnes, des bancs de recueillement et différents équipements, aura une capacité d’environ mille emplacements.

8.7 - Garage Bos du 11 au 25 sept 2021

Pour le moment, au stade de la première phase qui a coûté 1,2M€, 254 places sont prêtes à accueillir les défunts de la commune. La municipalité réfléchit à l’aménagement des lieux qui offrent des espaces encore inoccupés. Micheline Rivet, adjointe au maire déléguée aux affaires sociales et familiales, indique : « Nous prévoyons de construire un funérarium sur la réserve foncière. Le projet est à l’étude. Bien sûr, comme il servirait aussi aux communes environnantes, ça serait bien qu’elles participent à sa réalisation. »

Avant d’être transformé en cimetière, le terrain était occupé par des vergers. Ainsi la municipalité a-t-elle souhaité garder le plus grand nombre d’arbres possible et a fait planter de nouvelles espèces, comme des érables. Micheline Rivet souligne : « Il est préférable de ne pas laisser d’arbres fruitiers car les fruits risquent de salir les tombes." 

Dans une seconde phase d’aménagement à l’étude, sera construite une maison de cérémonie qui laissera le temps aux familles de se recueillir au calme et à l’abri. Le bâtiment devrait se trouver à proximité de l’entrée du cimetière. Son coût est estimé aux environs de 250 000 euros.  

L’ancien cimetière, un jardin de curé en centre-ville, sera toujours entretenu. Micheline Rivet précise : « Il date du XIIe siècle et possède de magnifiques monuments funéraires, mais il est plein et c’est pour ça qu’on a dû créer le nouveau. »

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 02/02/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top