Seine-et-Marne ► Les docteurs juniors pas assez bien répartis sur le territoire selon le député Parigi

Seine-et-Marne ► Les docteurs juniors pas assez bien répartis sur le territoire selon le député Parigi

 

Jean-François Parigi, député de la sixième circonscription de Seine-et-Marne, a adressé une lettre au ministre des Solidarités et de la Santé, lundi 14 décembre, pour attirer sur attention sur la répartition, selon lui "inégale", des docteurs juniors en Ile-de-France.

Le constat que dresse Jean-François Parigi est sans appel : « Aujourd’hui, quatre-vingt-dix postes de docteurs juniors ont été ouverts en Ile-de-France. Seuls quarante-sept sont pourvus dont la grande majorité au sein de l’AP-HP. En effet, la Seine-et-Marne ne compte actuellement aucun docteur junior dans ses hôpitaux. » Le député Seine-et-Marnais trouve le bilan « regrettable » au moment d’une crise sanitaire sur fond de désertification médicale.

Le statut de docteur junior prévoit que les étudiants en troisième cycle de médecine viennent s’aguerrir sur le terrain tout en apportant une aide au système de santé. Créé en 2018, la formule est « essentielle dans le dispositif médical d’un établissement hospitalier car ellel permet de décharger les autres praticiens », juge le député LR (Les Républicains).

Jean-François Parigi souhaite ainsi que le gouvernement encourage les docteurs juniors à se diriger vers les établissements hospitaliers de la grande couronne. Selon lui, l’enjeu y est double : il s’agit de soutenir des hôpitaux en grande tension et d’offrir des opportunités professionnelles aux étudiants en médecine. Il rappelle que "la probabilité qu’un docteur junior soit embauché dans l’hôpital où il s’est formé est importante, en considérant que les établissements de la grande couronne sont toujours moins pourvus en médecins que les établissements parisiens".

Par ailleurs, le député a voté contre le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2021 proposé par le gouvernement. Il explique : « Le projet n’était clairement pas à la hauteur des attentes » et pointe « un système de santé complètement désarmé face à la crise, et une prime Covid loin de compenser l’engagement des soignants ». Il regrette "le peu d’investissements" prévu pour les Ehpad et la "négligence" vis-à-vis de la dette de la Sécurité sociale. « Le budget manque cruellement de reconnaissance, de justice et d’équité », conclut Jean-François Parigi.

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 19 nov 2021
 

 

Dernière modification le mardi, 15/12/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top