Villeparisis ► [Vidéo] Nouvelle école, nouveau gymnase : les deux projets tombent à l’eau

Villeparisis ► [Vidéo] Nouvelle école, nouveau gymnase : les deux projets tombent à l’eau

 

Nouvelle école et nouveau gymnase : les deux équipements publics majeurs qui devaient être réalisés à Villeparisis ne pourront pas se faire. Samedi 21 novembre, le maire, Frédéric Bouche, a expliqué à Magjournal les raisons de l'impossibilité des deux constructions. 


Les deux équipements, nouveau groupe scolaire, avenue du Général-de-Gaulle et nouveau gymnase sur les anciens courts de tennis, rue de Ruzé, à côté du gymnase Aubertin, étaient particulièrement attendus par les Villeparisiens. Cependant aucun des deux ne pourra être réalisé. Les travaux devaient rythmer le premier tiers du mandat municipal mais les changements vont demander à la Ville de revoir son plan pluri-annuel d’investissement. 

Garage Bos du 1er mai au 31 mai 2021

Le maire, Frédéric Bouche, déclare : « Quand nous avons pris la collectivité au mois de juillet, nous avons découvert que les deux équipements, école et gymnase, comportaient de gros problèmes en lien avec l’urbanisme. Tout d’abord, le permis de construire du pôle gymnastique ne respectait pas les règles d’urbanisme. C’était une irrégularité.  On pensait pouvoir démarrer les travaux du groupe scolaire qui devait comprendre une douzaine de classes, une salle polyvalente, un préau... On s’est rapidement aperçu que le permis de construire avait déjà fait l’objet d’un premier refus et que de toute manière, compte tenu du PLU (plan local d’urbanisme), il ne pourrait jamais être délivré en raison de cinq points de non-conformité. Le point majeur est que tous les seize mètres de façade, on doit avoir une rupture minimum de quatre mètres dans le bâtiment et ça n’était pas prévu. La Ville avait modifié son PLU sans tenir compte de la nature des projets et sans en avertir l’architecte qui avait remporté le concours. La révision avait été validée en mai 2019 mais elle n’était pas conforme au projet conçu dans le cadre du concours d’architecte. Et ça ne peut pas être simplement modifié. Il en va tout autant pour le projet gymnase. Si on change les règles, il faudrait revoir le concours. On ne peut pas changer la règle en cours de route... En outre, aucun stationnement n’était possible autour de l’école en projet... D’ailleurs, si on regarde la superficie qui était réservée au groupe scolaire, on s’aperçoit qu’il aurait fallu tout faire entrer au chausse-pied. »

Le PLU approuvé en 2019 serait «  fragile » car l’Etat a attaqué la délibération sur des éléments que l’opposition de l’époque, actuelle majorité, avait dénoncés. La perpective « la plus optimiste », selon le maire, donnerait une échéance de livraison d’un nouvel équipement en 2024. Le groupe scolaire devait recevoir environ trente centy dix élèves en maternelle et élémentaire. 

Le maire souligne : « La perte des deux projets nous pose problème car ils rythmaient notre programme, la construction de nos actions en propre avec tous les éléments annoncés lors de notre campagne. Nous avions prévu de ne pas être impactés sur la partie financière qui devait se caler sur deux ans. » 

La rentrée 2021 aura malgré tout son lot d’avancées avec la livraison du troisième collège et l’entrée de ville, actuellement en cours de réaménagement par le Conseil départemental.

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 04/12/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top