Bussy-Saint-Georges ► Meurtre et fake news : la victime de la rue Claude-Nicolas-Ledoux n’était pas d'origine asiatique

Bussy-Saint-Georges ► Meurtre et fake news : la victime de la rue Claude-Nicolas-Ledoux n’était pas d'origine asiatique

Serge Sithisak et Thi Hong Chau Van, adjoints au maire de Bussy-Saint-Georges, ont démenti, mercredi 4 novembre, l’origine asiatique de la victime du meurtre de la rue Claude-Nicolas-Ledoux. 

La rumeur d’une agression sur une personne de la communauté asiatique s’est propagée sur les réseaux sociaux dès le lendemain du meurtre. Un post a été publié sur Facebook, mercredi 28 octobre, et a larguement été relayé alors que des tweets appelaient à exercer des "ratonnades" sur les Asiatiques, et qu'un homme avait été poignardé, le lendemain, jeudi 29, rue Claude-Nicolas-Ledoux. 

 

Pour Serge Sithisak et Thi Hong Chau Van, le communiqué « fake news » pose des problèmes graves : « Il alimente de manière absurde un climat anxiogène généré par le confinement et ne fait que rendre nos concitoyens plus inquiets qu’à l’accoutumée. Il porte atteinte à l’image de la ville de Bussy-Saint-Georges. » Ils précisent : « La personne poignardée est décédée. Elle n’était pas issue de la communauté asiatique. Une enquête judiciaire est en cours. »

L’auteur du post incriminé l'a retiré et a présenté ses excuses. Les élusrappellent que la plate-forme Pharos permet de signaler les appels à la haine diffusés sur les réseaux sociaux. 

 

Département Napoléon du 1er mai au 30 mai 2021

 

Dernière modification le vendredi, 06/11/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top