Compans ► La moitié du village victime d'une coupure intempestive d'Internet, encore

Compans ► La moitié du village victime d'une coupure intempestive d'Internet, encore

 

La moitié de Compans a été privée d'Internet. La panne a commencé mardi 13 octobre et a duré une semaine avant que la connexion revienne, puis soit à nouveau interrompue, hier, vendredi 23.  Le maire s'indigne.

Joël Marion, le maire de la commune, ne réprime pas son mécontentement. Le 13 octobre, Internet s'est soudainement interrompu, sans raison apparente. Il a fallu mener l'enquête pour finalement s'apercevoir que la panne était due à la coupure des câbles de la ligne qui alimente le village, ou du moins la moitié de celui-ci, soit 150 foyers sur les 260 qu'il compte. 

La coupure a touché également Nantouillet, Thieux, et Juilly.

La coupure intempestive venait du chantier sur la liaison Meaux - Roissy, le doublement de la RD 212 entre la RD 9 et le barreau de Mitry-Mory. Pensant bien faire, et surtout n'ayant pas été avertis de l'utilité des câbles par le Département, responsable des travaux, les ouvriers les ont sectionnés. Le réseau, géré par l'entreprise Covage, regroupe des câbles utilisés par les différents opérateurs dont Orange. Le maire raconte : "Après que la coupure a été signalée, on nousa  indiqué que la réparation ne serait pas effective avant le 13 novembre. Il aurait donc fallu un mois avant que nous retrouvions notre Internet. C'était impensable ! Il a fallu des interventions pressantes auprès du préfet et du sous-préfet pour faire avancer les choses. Les moyens de communication, ce n'est pas comme pour l'eau et l'électricité dont les habitants ne peuvent être privés plus de 24 heures, sauf en cas de catastrophe naturelle. Pour la communication, le législateur, autrement dit nos députés, n'ont rien mis en place pour en garantir la continuité. Ils ne servent à rien. Dans notre cas, le Département se réfugie derrière un accord donné par Orange, mais Orange a donné son accord pour des câbles qui ne lui appartiennent pas. Par exemple la fibre appartient à Semafibre. Le jeudi, le Département n'était même pas au courant que les câbles avaient été sectionnés deux jours plus tôt. Orange renvoie sur Covage qui renvoie sur le Département qui renvoie sur Orange... On n'en sort pas."

A force de, comme il dit, "secouer le cocotier un peu partout", Joël Marion a fini par réussir à faire résoudre le problème et au lieu du 13 novembre, la connection est revenue au bout d'une semaine après des réparations en urgence. Cependant, elle a de nouveau dû être coupée, vendredi 23, pour les dernières réparations, avant d'être totalement rétablie vers 15 heures. 

 

CCI novembre - décembre

 

 

 

Dernière modification le samedi, 24/10/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top