Meaux ► Lutte contre le cancer du sein : l'association Avacs reçoit des coussins en forme de cœur pour les malades

Meaux ► Lutte contre le cancer du sein : l'association Avacs reçoit des coussins en forme de cœur pour les malades

 

L'association Avacs, qui aide à la lutte contre le cancer, a reçu un don de coussins en forme de cœur, vendredi 16 octobre. La cérémonie s'est déroulée en mairie de Meaux.

Octobre rose a donné des idées aux Couturières de la Marne qui n'en manquent jamais. Cette fois, elles ont fabriqué des coussins en forme de cœur qu'elles ont offerts à l'Avacs pour les malades du cancer du sein. La réalisation était effectuée dans le cadre d'Octobre rose. 

Les coussins cœur sont destinés à être placés sous le bras et soulager les douleurs post cancer du sein. Leur forme et leur moelleux aident à faire diminuer les tensions dues à la chirurgie. 

Christian Allard, adjoint au maire de Meaux chargé de la santé, n'a pas tari d'éloges, tant à l'égard des couturières que des membres de l'Avacs. Il indique : "Tout le monde ne connaît pas l'Avacs et c'est bien de repositionner l'association. Il en va de même pour les couturières bénévoles, c'est un bel exemple de solidarité. L'Avac s'implique sur tous les fronts pour accompagner la prise en charge des malades dans le nord Seine-et-Marne. Il n'existe pas d'autre association comme celle-ci... Les couturières ont trouvé leur place au printemps avec la fabrication de centaines de masques et blouses, alors qu'on manquait de tout dans la lutte contre le coronavirus..."

La convergence entre l'Avacs et les couturières s'est faite à l'occasion d'Octobre rose avec le petit coussin. Christian Allard reprend : "L'objet est sympa mais en plus ça se loge parfaitement dasn le creux de l'aisselle. Sa fabrication se justifie d'autant plus que ça n'existe pas dans le commerce."

Par ailleurs, comme chaque année, une conférence gratuite sur le thème du cancer s'est tenue à la Maison de l'économie et de l'emploi. Christian Allard souligne : "On a redit que le dépistage était insuffisant. Seulement 50% des femmes répondent aux sollicitations pour effectuer une mammographie tous les deux ans. L'examen est entièrement pris en charge... Le nombre de malades et de décès est encore élevé alors que l'examen et un dépistage précoce de la maladie pourraient en sauver beaucoup."

Cette année encore, Octobre rose se justifie mais certains événements et animations n'ont pas pu avoir lieu pour raisons sanitaires, comme le yoga géant auquel cent trente femmes ont participé, en 2019, au Colysée. 



 

CCI novembre - décembre

 

Dernière modification le mardi, 20/10/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top