Othis ► Méthanisation à Eve : la Ville se pourvoit en cassation auprès du Conseil d’Etat

Othis ► Méthanisation à Eve : la Ville se pourvoit en cassation auprès du Conseil d’Etat

 

Les travaux de l’usine de méthanisation sur la commune d’Eve ont commencé, malgré le pourvoi en cassation d’Othis. Le jugement devrait être rendu courant septembre. 

La municipalité, qui refuse l’implantation de l’usine de méthanisation sur le territoire d’Eve, à proximité des habitations d’Othis, a déposé plusieurs recours. L’un d’eux, plus particulièrement important, devait faire annuler le permis de construire du site de produciton de la société Biogaz du Valois menée par trois agriculteurs de l’Oise. 

8.7 - Garage Bos du 11 au 25 sept 2021


Pas  de  chance pour  Othis, le référé dont  le jugement a été rendu le 16 juillet n’a pas donné raison à la commune. Le maire, Bernard Corneille n'a pas baissé les bras et a fait appel à des avocats spécialisés afin de mener le dossier devant le Conseil d’Etat. Il a déclaré, vendredi 21 août, à Magjournal : « Le recours n’est pas suspensif mais on pensait tout de même que les travaux le Biogaz ne commenceraient pas avant que le jugement soit rendu. Notre problème c’est que nous nous battons contre le préfet de l’Oise et que le préfet, c’est l’Etat. Or, ce dernier a la volonté de développer les unités de méthanisation en Seine-et-Marne et dans l’Oise, plus généralement en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France. Nous sommes en plein dans la zone... C’est vertueux de vouloir installer des dispositifs au nom de l’écologie, mais il faut aussi penser à ceux qui vivent là. Les usines de méthanisation sont une vraie pollution olfactive... Je suis allé visiter l’usine de Chauconin-Neufmontiers, mais celle-ci est en plein champs et ne gêne personne. Ce n’est pas le cas de celle prévue à Eve qui est à 300 ou 400 mètres des habitations d’Othis et avec les vents qui portent les odeurs. A Chauconin, à proximité de l’usine, ça pue, il n’y pas d’autre mot. Il n’y a qu’à voir aussi les problèmes qu’il y a à Messy, avec les odeurs pestilentielles qui empoisonnent littéralement la vie des habitants. Il y a tout un tas de cas un peu partout en France où ça pose des problèmes de pollution. »

Utiliser le réseau existant

Selon le maire, l’emplacement aurait été choisi afin de pouvoir se servir de l’approvisionnement en eau d’Othis, et plus tard, pour utiliser les réseaux de gaz déjà en place et dont GRDF est propriétaire. Bernard Corneille souligne : « Ils vont devoir passer par la mairie pour pouvoir faire les travaux qu’ils envisagent... Je suis près à aller jusqu’au bout du bout pour empêcher l’usine d’être bâtie à cet endroit. Je me bats pour les Othissois mais je me dis aussi que ce ne serait pas juste pour les habitants d’Eve d’être victimes de la pollution olfactive... J’irai jusqu’au bout pour faire cesser le chantier. J’ai espoir en la justice. »

Les objectifs de la charte « CapMétha77 » signée le 24 juin, qui associe autour du Département huit autres acteurs de la filière (Etat, Région Ile-de-France, Ademe, SDESM, Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France, Union des maires, GRDF et GRT gaz) sont de couvrir 75 % des besoins énergétiques des ménages (chauffage et cuisine) en biométhane d’ici 2030.

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 30 oct 2021

 

 

Dernière modification le mardi, 01/09/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top