Imprimer cette page

Vaires-Torcy ► Bases de loisirs prises d'assaut : la ministre des Sports fait le point sur la sécurité [Vidéo]

Vaires-Torcy ► Bases de loisirs prises d'assaut : la ministre des Sports fait le point sur la sécurité [Vidéo]

Roxana Maracineanu, ministre délégué chargé des Sports, a fait le point à la base de loisirs de Vaires-Torcy, jeudi 23 juillet. Son intervention concernait les mesures de sécurité prises en raison de la crise sanitaire et les dispositifs mis en place dans le cadre du plan national de lutte contre la noyade.

 

Le gouvernement a demandé aux bases et iles de loisirs de limiter la fréquentation à 80 % de leur capacité maximum habituelle, en raison de l'épidémie du Covid-19. La météo favorable aidant, le chiffre a été vite atteint et le directeur de la base, Julien Le Naour, indique que la base a dû fermerson accès à 13 h 15, dimanche 19 juillet. La décision a également dû être prise, le même jour, sur l’Ile de Loisirs de Jablines-Annet. "La difficulté est d’informer le public pour lui éviter de se déplacer et trouver portes closes" indique la ministre qui suggère d’utiliser les réseaux sociaux.

Villeparisis octobre rose du 21 sept au 19 octobre

En ce qui concerne la lutte contre la noyade, la ministre précise : « En France, on connaît mille cas de noyade sur une année. Pour empêcher les drames, il faut agir dès le plus jeune âge. C'est ce que nous avons commencé à faire, en lien avec l'Education nationale, avec les classes bleues qui sont proposées dès l'école maternelle. Elles donnent accès à des apprentissages qui permettent en une semaine de passer une première étape dans l’aisance aquatique. »

Le plan national de lutte contre la noyade « aisance aquatique » comprend l’apprentissage de la natation, l’aide la mise en place d’équipements et vise à attirer vers les métiers d’enseignement de la natation.  

Jeudi, Roxana Maracineanu s'est entretenue avec les maîtres nageurs de la base. Les métiers de maître nageur sont en tension : il y a aujourd'hui cinq mille postes qui peuvent être occupés et il y a une forte demande des collectivités locales. La ministre a été interrogée quant à la sécurité sur les bases de loisirs, compte-tenu des agressions constatées ces derniers temps. Elle a déclaré qu'elle ne pouvait que "faire passer un message de bonne conduite".

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 31/07/2020

Publié dansVie locale