Serris ► Ferme d’Amilly : les restes d'un cheval datant du Moyen Age ont été découverts [Vidéo]

Serris ► Ferme d’Amilly : les restes d'un cheval datant du Moyen Age ont été découverts [Vidéo]

 

Les restes d’un cheval et les vestiges d’une ferme de l’époque médiévale ont été découverts lors de fouilles archéologiques préventives à Serris. Les vestiges ont été présentés jeudi 16 juillet. 

 

Les ossements d’un cheval encore ferré, une grande ferme, une margelle de puits monolithe en calcaire représentant un déversoir en tête de lion figurent parmi les nombreux vestiges découverts lors des fouilles menées par l’institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) avant la construction d’un nouveau programme immobilier.

François Gentili qui dirige les travaux de recherches, indique : « Il s’agit d’une occupation qui va du XIIe au XIIIe siècles à l’époque contemporaine. On en sait désormais davantage sur 'Seria', l’ancien lieu situé sur le territoire de l’actuel bourg." L’archéologue décrit : « Lorsqu’on implante le village après le XIe siècle, on va avoir des maisons de terre et de bois sur poteaux plantés, murs en torchis et toiture en chaume. Ça va ensuite évoluer avec des maisons à fondation de pierre. » 

Les chercheurs ont réussi à reconstituer une ferme avec de longs bâtiments et une cour centrale. La ferme aurait été spécialisée dans l’élevage laitier et la fabrication du brie et les lieux ont évolué au fil du temps. Des éléments marqueurs d’habitats privilégiés datant du XVe siècle ont été mis au jour : des carreaux de pavements, du verre à vitre et des verreries. François Gentili souligne : « Cela signifie un changement de statut social. Il se caractérise particulièrement par un pigeonnier qui était à l’époque un monopole seigneurial. »

Ainsi, la théorie selon laquelle le site était un centre de pouvoir se confirme. En 1992, à proximité du site, une fibule, épingle servant à retenir les extrémités d’un vêtement, et des plaques-boucles mérovingiennes avaient été déterrées. 
Les fouilles se poursuivront jusqu’au 31 juillet. Une centaine de logements sera construite et une place publique sera aménagée sur le terrain libéré par l’ancienne ferme Amilly dont seule la maison sera conservée.

 

Dernière modification le mardi, 28/07/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top