Dammartin-en-Goële ► Stéphane Jabut ne siégera plus au conseil municipal

Dammartin-en-Goële ► Stéphane Jabut ne siégera plus au conseil municipal

Stéphane Jabut, ancien maire de Dammartin-en-Goële, a annoncé, jeudi 2 juillet, qu'il renoncait à son siège de conseiller municipal. 

Stéphane Jabut a tiré les conséquences de sa défaite à l’élection municipale. Il démissionne de sa fonction de conseiller municipal. Dans une lettre adressée à la population, l’ancien maire écrit : « Il faut savoir tourner la page. Je ne siègerai pas au conseil municipal. Après quinze ans d’engagement local, à écouter et à échanger, je vais prendre du recul. »  

Stéphane Jabut avait succédé à Monique Papin en octobre 2012 après avoir été son premier adjoint chargé des finances et du développement économique depuis 2008. Battu en 2014 par le maire actuel Michel Dutruge, il a ensuite siégé dans l’opposition jusqu’en 2020.

Dimanche, au deuxième tour des élections municipales, la liste qu’il conduisait est arrivée en deuxième position avec 27,09 % des voix. Quatre membres du conseil municipal sont issus de sa liste. Le candidat commente : "La liste du maire sortant est arrivée en tête avec moins de 40% des suffrages exprimés, 14 % des inscrits ! C'est avec tristesse que je constate que plus de 60% des Dammartinois ne se sont pas déplacés pour voter."

Mardi, Jean-Pierre Matéo, autre tête de liste, a également annoncé sa retraite de la vie politique municipale. 

 

Département aout 2020

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 03/07/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.