Courtry ► Hôtels à insectes, nichoirs à chauves-souris ou à mésanges, éco-paturâge... Les pensionnaires prennent leurs quartiers

Courtry ► Hôtels à insectes, nichoirs à chauves-souris ou à mésanges, éco-paturâge... Les pensionnaires prennent leurs quartiers

Courtry renforce des actions en matière d'écologie. Hôtels à insectes, nichoirs à chauves-souris ou à mésanges implantés mardi 23 juin, éco-paturâge... Les pensionnaires prennent leurs quartiers.

Le maire, Xavier Vanderbise, est attaché à l'écologie et la préservation de la planète. Ainsi et a-t-il fait mettre en application différentes actions comme la biodiversité dans les espaces publics. Il indique : "Désormais, nous nous sommes lancés dans la gestion différenciée au stade, dans le parc de la mairie et au cimetière."

Roissy manga oct 2020

La commune dotée d'hôtels à insectes

Sept hôtels à insectes ont été installés à chaque école et à la crèche depuis mercredi 10 juin. Ils ne sont pas cloutés pour ne pas dénaturer leur arbre support. Composés de matériaux recyclés comme des tiges de bambou, de la paille, des branchages, des aiguilles et des pommes de pin, du tesson de poterie, ils ont tous un aspect différent, des couleurs et des formes diverses pour créer un véritable labyrinthe aux multiples cavités qui attireront les locataires.

Le maire souligne : "Tout le monde connaît les nichoirs à oiseaux, mais les hôtels à insectes émergent dans les jardins de particuliers et plus largement, dans les espaces verts des villes. Ils servent de gîte aux petits insectes pour se reproduire. Ils luttent contre les parasites et assurent la pollinisation. Cela favorise la nidification de certains insectes et leur permet aussi de passer l'hiver."

La Ville a aussi pensé aux mésanges et a implanté des nichoirs depuis le 23 juin. La campagne d’accrochage a commencé avec une trentaine de nichoirs à mésanges, prédateurs naturels de la chenille processionnaire et ainsi, réguler la prolifération des indésirables.

Du côté des chauves-souris, les abris des futurs occupants sont également en route. Cinq nichoirs à chauves-souris sont prévus. Les chiroptères sont amateurs d’obscurité et de fraîcheur. Les nichoirs aux paramètres précis leur offriront un abri et favoriseront la régulation des insectes dont les chauves-souris sont friandes. L’ensemble des nichoirs sera disposé dans le parc de la Mairie, aux Ormeaux et dans la zone boisée de l’allée du Bois de l’Etang.

Des animaux à la place des machines

Avec le soutien de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne, Courtry entre dans une démarche associée au génie écologique en accueillant sept moutons noir et marron du Velay. Les animaux sont installés depuis la mi-mai.

Le maire déclare : "Le bassin de rétention à l’école Jacques-Brel a été choisi pour tenter l'expérience car il est totalement clos et présente une grande quantité d’herbe. Des techniciens de l’agglomération veillent à la sécurité et à l’état de santé des bêtes."

L’éco-pastoralisme va permettre de réduire les impacts environnementaux avec le maintien d’une flore plus diversifiée, la sauvegarde ou le sauvetage d’espèces anciennes et rustiques, la diminution de l’empreinte carbone due à l’utilisation d’engins et la réduction des déchets verts.

 

Garage Bos octobre 2020 du 11 oct au 25 oct 2020

 

Dernière modification le lundi, 27/07/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top