Saint-Germain-sur-Morin ► La Ville a porté plainte contre le maire de Couilly-Pont-aux-Dames pour diffamation

Saint-Germain-sur-Morin ► La Ville a porté plainte contre le maire de Couilly-Pont-aux-Dames pour diffamation

Le maire de Saint-Germain-sur-Morin, Gérard Gourovitch, a annoncé, jeudi 28 mai, avoir lancé une action en justice au nom de la Ville pour diffamation, à l’encontre de son homologue de Couilly-Pont-aux-Dames, Jean-Louis Vaudescal, à la suite de propos tenus par ce dernier sur les réseaux sociaux. 

Le différend porte sur des écrits de Jean-Louis Vaudescal sur sa page Facebook. Gérard Gourovitch les estime « mensongers, diffamatoires et injurieux ». Le maire de Saint-Germain-sur-Morin explique : « Le maire de Couilly a soutenu sur Facebook diverses contre-vérités, dont l’urbanisation des plaines avec un programme de plusieurs milliers de logements dans notre commune d’ici 2030. » 

Département aout 2020

Pour Gérard Gourovitch, le projet de plan local d’urbanisme de la ville « n’apportera pas plus de construction de logements que ne l’impose le schéma directeur de la région Ile-de-France depuis son approbation en 2013, soit, pour la période 2020/2030, moins de vingt logement par an, soit environ 1% du parc immobilier existant. » Les propos de son homologue auraient alors "porté atteinte à l’attractivité de la commune" : « Il est inacceptable que notre village soit ainsi dévalorisé et nos choix d’aménagement territorial volontairement et grossièrement déformés. »

"Il aurait fallu simplement m’appeler pour qu’on s’explique"

Jean-Louis Vaudescal, qui a appris l’intention d’agir en justice de son homologue, a confié son étonnement. Il déclare  : « Je n’ai pour l’instant reçu aucun courrier. Il aurait fallu simplement m’appeler pour qu’on s’explique. J’ai, en effet, écrit un article sur l’urbanisation et les inondations mais sur la page Facebook de ma campagne, pas sur celle de Saint-Germain. Je ne visais personne en particulier et je n’ai insulté personne. » Pour le maire de Couilly, les propos que Gérard Gourovitch lui reproche seraient des réponses aux commentaires d’un internaute :  « J’ai répondu sans savoir qu’il s’agissait en fait d’un colistier du maire de Saint-Germain et sans imaginer que son opposition les relayerait. »

Gérard Gourovitch est pourtant persuadé : les posts de Jean-Louis Vaudescal auraient eu des conséquences sur le résultat du premier tour des élections municipales. Il précise :« Cette action judiciaire impliquera aussi indirectement la liste d’opposition, menée par Prisca Roué-Coré, puisque celle-ci avait repris les propos du maire de Couilly dans un de ses tracts, quelques jours avant le premier tour des municipales. Le tract a pu avoir un impact fort sur les habitants de Saint-Germain car, dans un village comme le nôtre, ils sont sensibles à leur environnement 'vert' et ne souhaitent pas ou très peu d’urbanisation. » 

Au soir du 15 mars, la liste menée par Gérard Gourovitch a été mise en ballotage, arrivant en deuxième position avec 38,71% des voix derrière celle de Pisca Roué-Coré ( 43,12% ). 

Le maire de Couilly, réélu dès le premier tour, le 15 mars, affirme que la campagne municipale de Saint-Germain "ne l’intéresse pas" et qu’il ne soutient personne. Il assure détenir les preuves que tout ce qu’il a écrit était basé sur des documents "officiels".

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 09/06/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.