Chelles ► Aide aux commerçants : la Ville annule la taxe locale sur les enseignes et les publicités extérieures

Chelles ► Aide aux commerçants : la Ville annule la taxe locale sur les enseignes et les publicités extérieures

 

Le maire de Chelles, Brice Rabaste, a annoncé, mercredi 13 mai, l’annulation de la taxe locale sur les enseignes et publicités extérieures. Le dispositif durera trois mois et aidera les commerçants à faire face aux conséquences de la crise sanitaire. 

Les commerçants de Chelles ne paieront pas la taxe sur les enseignes et les droits de voirie des mois de mars à mai. Brice Rabaste déclare : « Il s’agit d’accompagner les commerçants qui ont pu rouvrir progressivement depuis lundi et les soulager autant que possible. On fait comme si les trois mois n’avaient pas existé. » Le maire rappelle que la commune a peu de compétences économiques. La suppression de la taxe représente « un effort financier de plusieurs dizaines de milliers d’euros ». 

Le commerce de centre-ville, pour les professionnels qui ont pu rester ouverts, a, selon Brice Rabaste, « pas mal fonctionné » : « Les Chellois ont consommé local."

Un travail avec les associations de commerçants a été engagé afin de prendre d’autres mesures d’accompagnement. Par ailleurs, chaque commerçant a reçu un masque de protection. 

Durant le confinement, les commerçants ont participé à la préparation de paniers repas pour les soignants et ont assuré les livraisons aux personnes en difficulté. 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 25/05/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.