Villeparisis ► Municipales : le candidat Claude Sicre de Fontbrune expose sa vision pour la ville 

Villeparisis ► Municipales : le candidat Claude Sicre de Fontbrune expose sa vision pour la ville 

Le candidat pour les élections municipales de Villeparisis, Claude Sicre de Fontbrune, a lancé une opération « fête des grands-mères », dimanche 1er mars, pendant le marché, en offrant aux dames un panier de petites attentions. Il a aussi pu discuter avec les habitants pour mettre en avant ses idées et ses propositions pour la ville.

Claude Sicre de Fontbrune s’interroge sur le mandat d’Hervé Touguet, le maire sortant : « Est-ce qu’il y a un projet majeur qui ressort ? Non, il n’y a pas de vision à long terme pour la ville. Il y a cependant un bas de laine de douze millions d’euros qui n’a pas été utilisé pour les habitants ». Lui, qui a longtemps critiqué le maire lors des conseils municipaux ou dans les tribunes du magazine municipal, préfère maintenant passer à l’action en proposant ses solutions.

Pour le logement et la compétence d’attribution retirée par la préfecture, il promet : « On ira se battre pour récupérer cette compétence (permis de construire et attribution des logements), car en cas de réélection d’Hervé Touguet, il est peu probable qu’elle lui soit restituée ». Il déplore la situation générale de la ville : « On maintient Villeparisis comme ville dortoir, et ça on n’en veut plus. On veut sortir de cet entre-soi en développant les associations et en créant des maisons de quartier. »

Son équipe, composée pour une grande partie de fidèles de la première heure pour la campagne de 2014, a été renforcée par des personnes choisies pour leurs compétences : « Nous n’avons pas eu besoin d’aller chercher les gens, ils sont venus à nous. Ce ne sont pas des gens qui veulent se venger d’un mandat. Ils veulent simplement apporter leur pierre à l’édifice ».

Quand on lui demande ce qu’il ferait en priorité des économies constituées, il répond : « L’école élémentaire, la création de structures sportives pour nos jeunes, une nouvelle piscine car l’actuelle date de 1972 ». Il enchaîne : « Nous proposons d’investir 2,5 millions d’euros pour la voirie dès le début de mandat, à la fois car les routes sont dans un état lamentable, mais aussi pour passer les réseaux d’assainissement unitaires en séparatif ».

Il déplore les embouteillages dans la ville qu’il impute aux travaux récents : « On lance des modifications de circulation mais sans étude préalable. Il faut une cohérence sur les sens de circulation ».

L’écologie fait aussi partie de son programme : « On a besoin de respirer. Nous avons le projet de créer un parc en centre-ville, véritable ‘poumon vert’, avec une maison de l’environnement et un petit parc animalier ».

Au sujet de la sécurité, il préconise : « Il faut remettre de la police de proximité en renforçant les équipes de police municipale et la médiation avec les jeunes. La vidéo-surveillance doit être utilisée en préventif pour intervenir rapidement, et pas seulement pour la verbalisation ». Il ajoute que des rondes seront effectuées près de la gare jusqu’aux derniers RER.

Il conclut en confiant deux points de son programme qui impacteront le porte-monnaie des Villeparisiens : « Nous allons baisser les tarifs de la cantine scolaire : le prix du repas est trop élevé, surtout pour les familles nombreuses. Et nous baisserons de 2% la taxe foncière : il est normal que les habitants profitent du bas de laine accumulé. »

 

 

Dernière modification le vendredi, 06/03/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.