×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Compans ► Festival : Ange a ravi les fans de la première heure et les nouveaux [Vidéo]

Compans ► Festival : Ange a ravi les fans de la première heure et les nouveaux [Vidéo]

Le festival de musique de Compans s’est tenu salle Coluche le week-end dernier. Samedi 29 février, le public a applaudi le groupe Ange. 

Le public a pu apprécier, vendredi, les groupes « K » et « La maison Tellier » et, samedi, « Rahan » et « Ange ». « Ange », le plus vieux groupe français, créé en 1969, a ravi plusieurs générations de spectateurs, des plus jeunes qui le découvraient à l’occasion de ce concert jusqu’aux fans de la première heure qui constituaient la majorité du public à Compans. Ange est en effet un groupe mythique de « rock progressif »  qui a un public fidèle depuis ses débuts. Il a publié vingt-cinq albums, dont plusieurs ont été disques d’or.

Eric, 55 ans, est enthousiaste : « J’habite Moussy-le-Vieux et je suis venu spécialement pour Ange. C’est le groupe de mon adolescence, j’avais 17-18 ans quand je les écoutais. « Au-delà du délire », « Guet-apens » sont mes albums de chevet. A l’époque, il n’y avait rien d’équivalent. On n’a plus les musiciens d’origine, sauf Christian Décamps, le chanteur fondateur, mais il reste l’esprit. J’ai une profonde admiration pour Christian Décamps, par rapport à ce qu’il a fait au départ et ce qu'il fait encore, avec ses tripes, et il nous entraîne. »

Parmi les nouveaux musiciens du groupe, Tristan Décamps, le fils de Christian, a repris le flambeau, et Hassan Hajdi à la guitare. 

Henri déclare à l’entracte : « J’ai 77 ans, j’habite Compans, je suis toujours venu au festival. Je ne connais pas spécialement Ange, mais j’aime la musique, ça fait penser à autre chose. Pour un petit village comme ça, c’est bien de faire un festival, alors il faut que les gens viennent. Et puis pour moi, c’est pas un effort puisque j’aime la musique. »

En première partie, « Rahan », groupe monté en 2013 par Pauline Chodlewski, proposait un programme de musiques country et western.

Joël Marion, le maire de Compans, s'est réjoui du succès de cette édition du festival : « Nous avons eu beaucoup de monde pour « K » et « La Maison Tellier ». J’ai eu l’occasion de saluer de nombreux collègues, maires et adjoints. Ce soir, Ange, c’est un choix de cœur. Quand j’ai appris qu’il recommençait à tourner, je me suis dit il fallait les faire venir à Compans. Je suis un maire heureux qui termine une mandature de douze ans d’activité. L’avenir est plutôt radieux puisqu’il n’y a qu’une seule liste pour les élections du 15 mars. Il y a de grandes chances pour que nous nous revoyons pour la douzième édition. »

Il restait dans la salle quelques places vides qui pourtant avaient été achetées : Joël Marion pense que la peur du coronavirus a peut-être découragé les acheteurs.

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 03/03/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.