Nanteuil-lès-Meaux ► Journée sans cartable : les parents d’élèves demandent un enseignant supplémentaire à l'école Tessan

Nanteuil-lès-Meaux ► Journée sans cartable : les parents d’élèves demandent un enseignant supplémentaire à l'école Tessan

Une opération « Journée sans cartable » a été menée, vendredi 28 février, par l’association des parents d’élèves de Nanteuil-lès-Meaux pour réclamer un poste d’enseignant supplémentaire et voudraient que les enfants puissent occuper les quatre classes vides à l'école François-de-Tessan. 

Un rassemblement d'élèves, d’élus, de parents d’élèves, d'enseignants s’est formé, vendredi matin, devant la nouvelle école François-de-Tessan. La manifestation "sans cartable", avait pour but de réclamer un enseignant supplémentaire pour l’école. 

L’école Tessan a ouvert ses portes en mars 2019, au milieu du nouveau quartier des Saint-Pères où les logements et pavillons neufs accueillent les nouvelles familles et leurs enfants. Quatre classes équipées de matériel moderne restent pourtant vides, faute d’enseignant. 

Depuis l’ouverture de l’école, la mairie a interpellé l’Education nationale pour obtenir le nombre d'enseignants correspondant aux besoins de la population mais n'a obtenu aucune réponse. L'école nanteuillaise se retrouve avec des classes à plus de trente-deux élèves.

Le maire, Régis Sarazin, montrant les quatre classes vides, vendredi, exprimait sa colère : « Aujourd’hui, le maire de Nanteuil en a marre ! J’accueille des logements, je fais mon boulot et de l’autre côté, rien, rien, nous n’avons rien ! C’est un scandale ! »

De son côté, le député Jean-François Parigi, déclare : « Il faut arrêter de dédoubler les classes CP, CE1 où l’on retire des enseignants pour d’autres secteurs sensibles, prioritaires en Seine-Saint-Denis et autre. Il faut revoir aussi, et c’est l’une des clés de tout ça, le statut des enseignants : qu’ils ne soient pas là pour éduquer mais instruire. Une revalorisation de leur traitement est urgente pour que la profession redevienne attractive. »

A la fin de la manifestation, un groupe d’enfants a chanté la célèbre chanson de Patrick Sébastien « Les sardines », réactualisée pour l’évènement et on pouvait lire sur les banderoles « en classe comme un poisson dans l’eau, pas comme une sardine en boîte ».

 

 

 

 

 

Département aout 2020

 

Dernière modification le mardi, 03/03/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.