Villeparisis ► Le budget d’investissement permet de financer les réalisations prévues

Villeparisis ► Le budget d’investissement permet de financer les réalisations prévues

Le budget à Villeparisis a été voté lors de la séance du conseil municipal du 11 décembre 2019. A partir de 2020, les chiffres prévoient 47 450 979 euros de dépenses globales dont 30 921 240 sont consacrés aux dépenses de fonctionnement et 16 529 739 à  l’investissement.

Les dépenses de fonctionnement prévues pour 2020 s’élèvent à 30 921 240 euros. Le budget permettra de régler les frais de personnel (la masse salariale représente 54,46 % des dépenses réelles de fonctionnement) et les dépenses courantes et d’entretien (21,97 %), c’est-à-dire, le gaz, l’électricité, l’eau... Celles-ci varient chaque année en fonction des prix et des taxes. Le budget de fonctionnement permet également de subventionner différents organismes associatifs ou publics, comme que le CCAS (centre communal d’action sociale) à hauteur de 1 142 500 euros, le centre culturel (902 113 euros euros), la Maison Pour Tous (526 813 euros) et des associations villeparisiennes.

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

Le budget règle les intérêts de la dette et permet cette année de dégager un autofinancement de 3 528 028 euros (prélèvement de fonctionnement et amortissements) qui financeront les dépenses d’équipement. Ces dernières s’élèvent à 15 405 761 euros.

La mairie indique : "Les recettes du budget de fonctionnement proviennent pour l’essentiel de la fiscalité directe locale et des dotations de l’État, même si ces dotations connaissent une réduction drastique depuis plusieurs années... La différence entre les recettes et les dépenses réelles génère un autofinancement qui permet d’alimenter la section d’investissement, limitant ainsi le recours à l’emprunt. L’autofinancement 2020, tel que figurant dans la maquette budgétaire, s’élève à 3 528 028 euros."

Le budget d’investissement 

Les dépenses d’investissement prévues pour 2020 s’élèvent à 16 259 739 euros, dont 15 405 761 de dépenses d'équipement. Le budget d’investissement permet de financer les réalisations prévues sur la commune qui poursuit également un objectif de désendettement et limitera le recours à l’emprunt en 2020.

Les recettes du budget d’investissement sont constituées en grande partie par l’autofinancement (3 528 028 euros) et un emprunt de 10 562 676 euros inscrit budgétairement. "Ce dernier ne devrait pas être mobilisé car l’excédent du compte administratif 2019 pourra être reporté en 2020 et couvrir en grande partie le montant" souligne la mairie.

Les dépenses d’investissement vont financer :

- un nouveau groupe scolaire 

Douze classes, un accueil de loisirs et une salle polyvalente : telle est la composition de la future école primaire (maternelle et élémentaire). Située à l’angle de l’avenue du Général de Gaulle et de l’avenue Alsace-Lorraine, elle devrait ouvrir ses portes pour la rentrée scolaire 2021. En attendant, en 2020, 4 365 000 € sont consacrés à la réalisation de ce nouvel établissement dont les travaux ont démarré en janvier par la démolition des pavillons existants sur le terrain.

- la réhabilitation du marché

Rénovation de la halle, mise aux normes PMR (personnes à mobilité réduite) et sécurité incendie mais aussi réfection de l’éclairage et de la peinture... 2 131 000 euros sont destinés à la réhabilitation du marché forain au Mail de l’Ourcq.

- des travaux dans les bâtiments scolaires

Plus de 1,5 million d’euros sont prévus pour des interventions dans les écoles de la ville. En 2020, sont programmés des travaux de mises aux normes d’accessibilité ; des réfections de sanitaires, de sols, la rénovation d’un plateau d’évolution ou encore l’extension du réfectoire de la cantine sur le groupe scolaire Normandie-Niemen.

- des travaux de voirie

Plus de 1,7 million d’euros seront consacrés aux travaux de voiries en 2020. Réfections d’enrobés, de trottoirs, de chaussées ou encore entretien courant mais aussi des campagnes de réparation de nids de poules sont au programme.

- un espace numérique à la médiathèque

À la médiathèque municipale Elsa-Triolet, environ 75 000 euros financeront la transformation de l’actuel espace Discothèque en « Espace public numérique » comprenant la réfection du plafond, de l’éclairage, de la peinture murale, du sol, ainsi qu’une ouverture sur le hall, un câblage électrique et informatique.

- un nouvel équipement sportif

Situé rue de Ruzé, le futur équipement sportif regroupera un dojo et une salle de gymnastique spécialisée mais aussi un logement de gardien. Dotées de lumière naturelle contrôlée avec des vues sur l’extérieur, ces salles seront construites avec des matériaux économiques et pérennes afin de minimiser la maintenance. D’un coût prévisionnel de 2 655 000 euros financés par la ville, le chantier démarrera au printemps 2020 par des travaux d’injection pour combler les cavités dans le sous-sol (suite à la découverte de poches de dissolution de gypse lors des études préalables).

 

 

 

 

Dernière modification le samedi, 15/02/2020

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.