Saint-Thibault-des-Vignes ► Vœux du Sietrem  : le président est revenu sur 2019, « l’année terrible » [Diaporama]

Saint-Thibault-des-Vignes ► Vœux du Sietrem  : le président est revenu sur 2019, « l’année terrible » [Diaporama]

 

Le président du syndicat mixte pour l’enlèvement et le traitement des résidus ménagers (Sietrem), Michel Gérès, est revenu sur 2019, « l’année terrible » selon ses propres mots, lors de ses vœux, mercredi 29 janvier, à Saint-Thibault-des-Vignes. 

L’un des événements qui a particulièrement affecté le président, les élus et les agents du Sietrem en 2019 est le décès du directeur général, Patrick Donzel-Bourjade. Michel Gérès raconte : «  Il était me voir pour me demander de prolonger son contrat et de faire deux ou trois ans de plus, au-delà de mon mandat. Il disait qu'il était en pleine forme. J'ai accepté sans aucun problème. Soixante-douze heures après, on m’a appelé pour me dire qu’il venait de décéder. Je me souviendrais de ce jour toute ma vie. »  Le président s’est ensuite adressé à la veuve de son ancien collaborateur : « Patrick était un grand monsieur. On mesure cela quand on est avec les autres syndicats. Quand Patrick prenait la parole, tout le monde l’écoutait. Il était respecté de part ses compétences. » 

Michel Gérès est ensuite revenu sur un autre événement tragique pour le Sietrem : l’incendie du centre de tri, jeudi 11 juillet. Il se souvient : « Nous étions en réunion avec Suez, lorsqu’on m’a annoncé des petits départs de feu sur un secteur de l’usine. Il n’y avait aucun dégât. Je me suis dit que je n'aimais pas ça car je savais que les installations avec des déchets brûlent facilement. Quelques semaines après, le centre de tri était en feu. » 

Pour le président, les deux événements se sont ajoutés au décès de son épouse en début d'année 2019. Il assure : « Nous nous sommes pas abattus. On a connu pire ». Il rappelle qu’il y a eu d’autres années terribles, en particulier 1995 avec les fortes augmentations de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. 

Une nouvelle directrice générale, Aurélie Principaud, a été nommée il y a deux mois. De nombreux projets ont été présentés : la reconstruction du centre de tri, plus performant et disposant de protections accrues contre les risques incendie, la construction d’une usine de méthanisation à côté du site de Village Nature à Bailly-Romainvilliers, ou encore l’installation d’une sixième déchetterie au nord de la Marne. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/02/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.