Jossigny ► Patrick Maillard : "Ensemble, nous allons reconstruire ce monde… un peu perturbé"

Jossigny ► Patrick Maillard : "Ensemble, nous allons reconstruire ce monde… un peu perturbé"

Patrick Maillard, le maire de Jossigny, a présenté les vœux de la municipalité à la Grange aux Dimes, samedi 18 janvier.

La proximité des élections municipales empêche les maires de faire un bilan ou de parler de leurs projets. Patrick Maillard déclare : « Cette cérémonie très encadrée, très surveillée politiquement, est une chance. Je dois revenir aux fondamentaux de notre engagement. C’est pour cette raison que l’équipe municipale et moi plaçons ces vœux sous le thème : prenez ce dont vous avez besoin pour 2020. »

Il a donc choisi de prendre comme thème « BCS » et « ERSEP ». B comme bonheur d’être Jossigniens, car la « vieille dame Jossigny » vit encore paisiblement, C comme créativité, pour voir les associations vivre et se développer et  accompagner le CME (conseil municipal des enfants) qui a plein d’idées, S comme solidarité pour maintenir le lien social « pas en mots, mais en actes ».

Patrick Maillard a souhaité la bienvenue à Mathias Le Galic, nouvel administrateur des châteaux de Champs, Jossigny et la Motte Tilly, pour qui BCS signifierait « Beau Château Rénové ». Pour Jean-Paul Michel, président de la communauté d’agglomération Marne et Gondoire, BCS c’est « Belle Communauté Solidaire ».

ERSEP, c’est E comme espoir que tous voient en Jossigny un village indestructible, qui ne soit pas seulement une agglomération d’hommes et d’équipements mais un état d’esprit, R comme respect des autres, un état d’esprit qui correspond à celui de Jossigny, le bien vivre ensemble, S comme sérénité pour la vieille dame Jossigny qui peut se sentir protégée, choyée avec le PLU (plan local d’urbanisme) et le PPEANP (périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains) qui encadrent l’urbanisme, E comme écoute pour les habitants de la part des élus et de tout le personnel de Jossigny, P comme passion des bénévoles pour leurs associations, des enseignants pour une éducation égalitaire et solidaire, des élus qui se donnent sans compter.

Patrick Maillard a conclu : « Vous dessineriez volontiers pour le Petit Prince, rêveur énigmatique. Vous vous prenez pour le petit colibri car vous faites votre part. Il doit rester quelques rêves d’enfants cachés sous votre oreiller, essayez de ne pas les écraser avec votre tête lourde de soucis d’adulte. Aujourd’hui je vous, je nous, souhaite une année 2020 BCS ERSEP, discours crypté oblige, car ensemble nous allons reconstruire ce monde… un peu perturbé. »

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 24/01/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top