Chelles ► Aziza Zakine, la veuve de Jacques Higelin, a inauguré le nouveau conservatoire de musique [Vidéo]

Chelles ► Aziza Zakine, la veuve de Jacques Higelin, a inauguré le nouveau conservatoire de musique [Vidéo]

Aziza Zakine, la veuve de Jacques Higelin, a inauguré le nouveau conservatoire de musique de Chelles, samedi 18 janvier.

L’établissement a reçu le nom du chanteur, natif de la région, disparu en avril 2018. Jacques Higelin est né à Brou-sur-Chantereine et a passé son adolescence à Chelles où il a fait ses débuts dans la chanson sur la scène de la salle paroissiale Albert-Caillou.

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

Brice Rabaste, le maire de Chelles, déclare : « Il y a sans doute des tas d’établissements en France qui portent le nom de Jacques Higelin, mais ici, à Chelles, cela prend tout son sens. »

C’est évidemment en musique que l’inauguration a eu lieu. On a pu entendre une « bourrée du roi » interprétée par les élèves avec luth, viole de gambe et flûte à bec, mais aussi deux chansons de Jacques Higelin par un ensemble pop-rock. La veuve du chanteur a été sensible à l’hommage rendu par les jeunes interprêtes.

Le nouvel établissement est situé rue Saint-Hubert, dans un immeuble rénové qui accueillait auparavant des bureaux de la CAF. Le rez de chaussée avait été réhabilité entre novembre 2015 et septembre 2016 pour un montant de 1,125 millions d’euros. L’immeuble a été agrandi et aménagé pour le transformer en conservatoire, les travaux se sont étalés de septembre 2018 à novembre 2019 pour un coût de 4,5 millions d’euros. Le Conseil départemental a participé à hauteur de 1,37 million d’euros. Il accueille sept cents élèves sur ses 1 700 m2, comprenant vingt-cinq salles de cours, une salle pour les grands ensembles et les locaux d’administration et de logistique.

Le conservatoire de Chelles s’inscrit dans le réseau des neuf conservatoires de musique, danse et théâtre de Paris- Vallée de la Marne. On y enseigne quarante disciplines, allant de la musique ancienne aux musiques actuelles, avec tous les instruments que l’on peut qualifier de traditionnels. Le conservatoire propose trente-huit ateliers de pratique collective.

 

 

Othis_salon_femme_du25fev_au7mars2020

 

 

Dernière modification le vendredi, 24/01/2020

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.